Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/02/2014

Mes dames, mes demoiselles et messieurs, Honorables cadres du parti, Combattants



Mes dames, mes demoiselles et messieurs, Honorables cadres du parti, Combattants et combattantes de la liberté, Distingués invités, En ce jour mémorable du 16 février 2014, nous nous faisons le devoir, de saluer d’ abord votre présence dans ce cadre qui nous est déjà familier, de vous rappeler en suite une triple coïncidence de l’événement d’aujourd’hui.

 

- N o t r e  r e n d e z - v o u s pris dernièment pour la redynamisation des activités de notre parti pour son assaut final vers les grands enjeux du moment,

-Le 32eme anniversaire de notre cher parti et enfin

-La commémoration du 22eme anniversaire de la  marche des chrétiens qui était réprimée dans le sang par le pouvoir dictatorial de feu le maréchal MOBUTU.

Point n’est pas nous étaler sur les deux anniversaire car les orateurs  qui vont nous succéder en cette tribune en feront une démonstration suffisant éloquente. Quant à nous, nous pensons vous rappeler l’engagement que nous avons tous pris en adhérant à ce parti qui a toujours reflété les attentes de tout un peuple tant meurtri, chosifié, clochardisé et même rendu esclave et étranger dans son propre pays. Notre message est donc un appel à l’éveil, à la vigilance et à l’action. Nous disons donc plus jamais nous n’assisterons impuissants à la destruction de notre pays, à sa balkanisation ou à son effondrement total. Nous dévons barrer la route à tout aventurier de tout bord qui se permettrait de distraire le peuple congolais. C’est ainsi que nous demandons à notre base de toujours regarder dans la bonne direction afin de mieux rendre service à notre peuple dont nous avons politiquement la charge. Comme vous le savez, l’UDPS s’est toujours battue pour un Etat de droit. Sur ce, nous ne pouvons rester indifférents à tout ce qui se passe sur la scène politique tant nationale qu’internationale visant la déstabilisation de notre pays et la destruction de la Démocratie.

Très chers combattants de la liberté, parce que nous parlons DEMOCRATIE, définie comme étant «  le pouvoir de peuple par le peuple » , nous avons constaté avec amertume qu’ un groupe d’individus a pris notre pays en otage, pendant plus d’une décennie par les organisations des élections intentionnellement viciées ne reflétant ni la vérité, ni la justice des urnes, tels sont les cas de récentes élections de 2011 et celles de 2006 dont l’issue s’étaient transformée en une guerre dans la capitale Kinshasa, élections organisées par celui-là qu’on a encore reconduit à la tête de la CENI. CE dernier se présente en donneur de leçon en demandant aux partis politiques de signer un code de bonne conduites a lors que rien n’a été constaté dans ses agissements qui torpillent la Démocratie à travers sa fameuse feuille de route. Très chers combattants de la liberté, il n’est plus question de rester comme observateurs en train de subir des événements qui détournent notre pays de sa prospérité et appauvrissent d’avantage notre peuple.  Nous ne pouvons terminer notre adresse sans parler de l’organisation interne de quatre fédérations de Kinshasa. Nous avons annoncé le 26 janvier dernier une série de résolutions dont voici quelques réalisations :

-En attendant de nous lire dans un site web, nous sommes déjà disponibles sur facebook ou tout internaute peut nous consulter.

Nous vous ferons une petites démonstration tout à l’heure.

- Nous mettrons, dans un bref délai, à la disposition de nos cellules, par l’entremise des présidents sectionnaires, un modèle de fiche d’identification de nos membres pour  l’efficacité et l’efficience de nos actions.

-Nous vous informons en outre, du démarrage prochain de notre bureau d’études dont la composition se présente de la manière suivante :

-Deux personnes par fédération -Sept experts -Soit au total 15 personnes. Nous allons organiser dans les tout prochains jours un séminaire de formation à l’intention des comités sectionnaires et cellulaires pour le renforcement des capacités.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.