Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/06/2014

JOSEPH KABILA, PRISONNIER POLITIQUE DE SA PROPRE CONSCIENCE( PAR POÈTE ROBERT KABEMBA)

JOSEPH KABILA, PRISONNIER POLITIQUE DE SA PROPRE CONSCIENCE( PAR POÈTE ROBERT KABEMBA)

June 3, 2014 at 6:26pm

Sera-t-il candidat en 2016 sans se conformer à la constitution congolaise  dans ses articles 62, 64, 69, 70 et 220 ? Question  de conscience, d’honnêteté intellectuelle, d’intégrité, de crédibilité  et d’éthique morale  qui mérite d’être répondue par Joseph Kabila  qui avait signé la constitution congolaise en date du 28 Février 2006.

Vu toutes les tractations et manœuvres qui se passent autour de la modification de la constitution et du troisième mandat de Kabila, il y a lieu de dire que ce denier devient prisonnier de sa propre conscience car  c’est lui qui avait endossé cette constitution avant sa promulgation.  Ne pas la respecter serait un crime constitutionnel.

Pour question de rappel, nous recommandons  à Kabila et ses disciples de relire une fois de plus  les articles 62, 64, 69, 70 et 220  afin de mieux répondre à  notre question posée.

Et pour éclairer  les congolais et les aider à mieux comprendre les enjeux autour des élections de 2016, de la constitution et du coup d’état constitutionnel que planifie  la Mouvance Présidentielle, nous mettons à votre disposition  les articles déjà cités qui enfoncent Kabila et ses proches.

-Article 62 : Nul n'est censé ignorer la loi. Toute personne est tenue de respecter la Constitution et de se conformer aux lois de la République.

Article 64 : Tout Congolais a le devoir de faire échec à tout individu ou groupe d'individus qui prend le  pouvoir par la force ou qui l'exerce en violation des dispositions de la présente Constitution. Toute tentative de renversement du régime constitutionnel constitue une infraction    imprescriptible contre la nation et l'Etat. Elle est punie conformément à la loi.

-Article 69 : Le président de la république  veille au respect de la Constitution.

-Article 70 : Le Président de la République est élu au suffrage universel direct pour  un mandat de cinq ans  renouvelable une seule fois.

-Article 220 : La forme républicaine de l'Etat, le principe du suffrage universel, la forme représentative du  Gouvernement, le nombre et la durée des mandats du Président de la République,  l'indépendance du pouvoir judiciaire, le pluralisme politique et syndical, ne peuvent faire  l'objet d'aucune révision constitutionnelle.  Est formellement interdite toute révision constitutionnelle ayant pour objet ou pour effet de  réduire les droits et libertés de la personne ou de réduire les prérogatives des provinces et des  entités territoriales décentralisées.

A propos de l’auteur

Robert Kabemba est né au Congo-Kinshasa. Marié, il est Diplômé d'Etat en Pédagogie Générale de l'Institut Pédagogique de Selembao, Licencié Agrégé en Histoire Politique de l’Université de Lubumbashi avec mention » grande distinction », Maitre en Sciences Politiques et Diplômé des Hautes Etudes Supérieures en Sociologie du Développement de l’Université de Wits en Afrique du Sud. Il est  présentement chercheur en criminologie et psychologie à l’Université de Bolton en Angleterre

Outre ces formations universitaires, il est certifié en Anglais de l’Université Rand Afrikaans –Afrique du Sud, de l’Université de Cambridge, du Collège Earling  Hammersmith de Londres et du Collège d’Oldham, Certifié en Investigation et Protection du collège de Salford, Diplômé en Microsoft Office -Afrique du Sud. Tout récemment il venait d’obtenir son Diplôme en Management et Leadership stratégique à Brokers Training –UK.

Il fut membre de l’association sud –africaine des Enseignants et du Corps Sud-Africain des Investigateurs. Il est en voie pour une préparation de thèse de Doctorat.

Robert Kabemba fut respectivement Enseignant à l’école Primaire Catholique Bawoyo de Bandal et au Lycée Catholique Bolingani de Kinshasa, Professeur Assistant au Département de Sociologie à l’Université de Wits en Afrique du Sud, Superviseur du recensement Sud -Africain en 2001, Manager des Relations Publiques à  Maple Mills Industries, Interprète à DA Language et Consultant de l’enseignement bilingue pour la Mairie de Stockport à Manchester en Angleterre.

Analyste Politique Indépendant, Robert Kabemba est Poète et a écrit plusieurs pièces théâtrales dont certaines ont été jouées par des acteurs professionnels au Contact théâtre Centre et à Exodus à Manchester. Il a été à plusieurs reprises l’invité de BBC, de SABC, de LAVDC et correspondent de Télé 24.

En Juillet 2011 au Lycée Shaumba à Kinshasa lors du Congrès de l’Ecidé, il avait demandé haut et fort au peuple congolais de se débarrasser de Joseph Kabila. En Novembre 2011, il avait condamné sur RLTV à Kinshasa l’assassinat d’Armand Tungulu et de Floribert Chebeya.

Poète Robert Kabemba a animé plusieurs conférences académiques : Université de Wits 2002-2003, Université de Manchester (2004, 2008), Manchester City Hall (2005), Université de Salford(2007)

Auteur de plusieurs lettres ouvertes adressées aux leaders politiques du monde tels que Tony Blair, George Bush, David Cameron, Louis Michel, Condoleaza Rice, John Kuffour, Barrack Obama, Zuma,  Robert Kabemba est déterminé à continuer sa lutte jusqu’ à l’instauration d’un Etat de droit au Congo-Kinshasa.

Membre du Parti Ecidé , premier Parti Politique de sa vie dont il ne cesse de recommander aux amis d’adhérer. Il fut Candidat à la Députation Nationale pour le compte de son Parti Ecidé aux élections chaotiques de Novembre 2011.

 

 

Les commentaires sont fermés.