Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/06/2014

Récidive d’un impénitent déstabilisateur démasqué ! Kinshasa, 12/06/2014 / Politique

Récidive d’un impénitent déstabilisateur démasqué !

Kinshasa, 12/06/2014 / Politique

Le pyromane de Kigali ose encore entrer en scène en provoquant la RDC avec la fusillade qu’il s’est autorisé de perpétrer mercredi sur une patrouille militaire congolaise de contrôle normale à la frontière toujours fragile entre la RDC et le Rwanda après l’apparente accalmie des armes entre les deux pays et au moment où tout le monde évoque la perspective de retour des rebelles FDLR

La République démocratique du Congo et le Rwanda sont une fois de plus sur le pied de guerre. Un fait banal a réveillé le vieux démon de belligérance qui sommeille entre les deux pays. Et, sans crier gare, il s’en est suivi un échange de tirs entre les armées de deux pays, avec à la clé mort d’hommes. Voilà un incident qui pouvait être évité. Apparemment, Kigali s’en est saisi pour rebondir sur son terrain de prédilection; celui d’une insécurité permanente dans la partie Est de la RDC.

Sinon, comment comprendre qu’un litige autour d’une vache, comme le rapportent diverses sources, tourne à l’exécution sommaire d’un militaire des Forces armées de la RDC. Pire, l’armée rwandaise, le Rwandan Defense Forces (RDF), ne s’est pas gênée d’exécuter le soldat congolais en présence de ses amis- bien évidemment de l’autre côté de la frontière. A Kinshasa, le gouvernement n’est pas allé par le dos de la cuillère pour faire exprimer toute sa désapprobation. C’est de la pure provocation », a dit sans détours Lambert Mende, porte-parole du gouvernement. Selon lui, le Rwanda a étalé, au grand jour son désir de voir la partie Est de la RDC dans une instabilité permanente. Toutefois, Mende a fait savoir que Kinshasa ne laissera pas le Rwanda se comporter comme dans un territoire conquis. Kigali devra comprendre que les temps sont révolus.

Tout compte fait, l’on doit, s’attendre à un regain de violence dans la partie Est de la RDC. Sans doute, ce début d’accrochages finira par accoucher d’une rébellion, comme c’est souvent le cas dans cette partie du territoire national. En effet, toutes les rébellions qui sont nées dans la partie Est de la RDC ont suivi le même schéma. Tout commence généralement par un fait bénin qui, en se régénérant, se transforme par la suite en un combat pour la protection d’une communauté entière. Sans doute, Kigali va se servir des accrochages à la frontière avec la RDC pour justifier une action - militaire - qu’il ne va pas tarder à se mettre en place dans l’Est de la RDC.

Une fois de plus, le vent de la déstabilisation souffle sur l’Est de la RDC. Et, c’est encore et toujours le Rwanda qui est au centre. En fait, la réalité est que le pouvoir en place à Kigali ne peut pas accepter une situation de paix dans l’Est. Il ne peut pas non plus adhérer à une quelconque opération de neutralisation des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR). Sinon, comment justifierait-il son existence?

L’Est de la RDC stabilisée est un danger pour la survie du régime de Kigali. L’insécurité permanente dans l’Est est sa seule issue de secours Kinshasa doit user de tact pour ne pas tomber dans le piège de Kigali.

Le Potentiel

Les commentaires sont fermés.