Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/11/2014

La Prospérité: “Ni crise, ni rébellion, l’UDPS réaffirme son unité”

La Prospérité: “Ni crise, ni rébellion, l’UDPS réaffirme son unité”

 

 

 
En arrière plan, le secrétaire général de l'UDPS, Jacquemin Shabani et ses collaborateurs ce 21/07/2011 à Kinshasa, lors d'une conférence de presse. Radio Okapi/ Ph. John BompengoEn arrière plan, le secrétaire général de l'UDPS, Jacquemin Shabani et ses collaborateurs ce 21/07/2011 à Kinshasa, lors d'une conférence de presse. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
Revue de presse kinoise du vendredi 21 novembre 2014. De nombreux journaux parus ce matin se sont intéressés au point de presse de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Le journal La Prospérité titre en sa manchette: «Ni crise, ni rébellion, l’UDPS réaffirme son unité».  Dans ses colonnes, le quotidien indique que le parti d’Etienne Tshisekedi se porte bien contrairement aux rumeurs faisant état d’une crise interne.

 

Selon La Prospérité, l’UDPS a prouvé son unité lors de son point de presse, tenu jeudi 20 novembre, en son siège, rue Pétunias, 10è rue Limete, dans la commune de Limete, où tous les hauts cadres du parti ont répondu à l’appel.
 
Le quotidien cite le secrétaire général de l’UDPS, Bruno Mavungu, qui accuse certaines personnes, sans les citer, de travailler contre le parti en distribuant des tracts dans les rédactions des journaux de la capitale pour semer la confusion.
 
Sur le même sujet, Le Phare titre: «Crise à l’UDPS, fausse alerte ». Dans cet article, le quotidien indique que le secrétaire général de l’UDPS, Bruno Mavungu a tenu à préciser que la fameuse lettre de désaveu à son endroit et à celui de Félix Tshilombo a été signée par des exclus du parti et certains cadres fictifs.
 
Devant un parterre de militants et journalistes, le secrétaire général de l’UDPS a indiqué que Félix Tshisekedi comme tous autres membres du parti, ont le droit d’effectuer des tournées pour redynamiser la «base» aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur, poursuit Le Phare.
 
Selon Mavungu, rapporte le quotidien, la succession de Tshisekedi n’est pas à l’ordre du jour et que dans l’hypothèse où le problème se poserait, seul le Congrès est habilité, conformément aux statuts du parti, à lever une option à ce sujet.
 
Le journal l’Avenir change de chapitre et revient sur l’adoption du budget 2015 à l’Assemblée nationale après les réajustements de sa commission Économique et financière. Le tabloïd indique qu’à l’issue du vote intervenu après l’approbation du rapport, 347 députés ont voté ce budget sur les 367 qui étaient présents en la plénière.
 
En comparant aux prévisions des recettes adoptées par la Commission, soit 8.422.103.906.282 Franc congolais ( 9121991950 dollars américains) tel qu’indiqué, il se dégage un écart positif de l’ordre de 58.887.090.223 franc congolais (63780685 dollars américains), selon l’Avenir.
 
Le quotidien a précisé que ce projet budgétaire sera transmis au Sénat pour une seconde lecture avant d’envoyer à la présidence pour promulgation. L’Avenir souligne que la Commission Ecofin de l’Assemblée nationale a opéré des réajustements internes devant répondre à certains équilibres, conformément aux orientations de la plénière.

Les commentaires sont fermés.