Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/12/2014

KABILA DRIBBLE KENGO, LA POLITIQUE D'ESSAI ET ERREUR

KABILA DRIBBLE KENGO, LA POLITIQUE D'ESSAI ET ERREUR

 

 

 

 

 

Congo –Kinshasa est malade à cause de ses acteurs politiques sans vision. De triste mémoire, tout le monde se rappellera de la façon dont les concertations nationales s’étaient déroulées. Alors que les congolais souhaitaient la tenue des concertations sous la conduite d’un médiateur international neutre, Kengo qui se passe pour opposant, avait accepté le présidium de ce forum après leur rencontre secrète avec Kabila.

Ce dernier s’était rendu lui-même en personne chez le vétéran Kengo pour demander son secours afin de protéger l’effondrement de son régime. Face à cette demande, Wa Dondo avait exigé en contrepartie la primature. Conscient des accords pris, il s’était comporté en maitre absolu au palais du peuple afin de sauver Kabila du danger qui le menaçait. 
Apres les concertations, Kabila et son camp s’étaient catégoriquement opposés aux accords conclus avec Kengo wa Dondo. Pour la mouvance présidentielle, le premier ministre ne devait être issu que de leur famille politique. Face cette déception, Kengo pour prouver de quoi il était capable, il mettra en place une alliance dénommée » opposition républicaine » qui regroupait en son sein certains concertateurs qui se passaient pour des opposants alors qu’en réalité ils étaient pro-Kabilistes. Coup sur coup le vétéran Wa Dondo et ses adeptes vont multiplier des déclarations » La primature à l’opposition «
Cette mauvaise politique d’essai et erreur de Kengo ne date pas d’aujourd’hui car en 2011, pendant les élections présidentielles, il avait créé le cartel de Sultani avec d’autres soi-disant opposants pour noyer la vraie opposition. Tout le monde se rappellera que ce cartel avait présenté 4 candidats pour anéantir le vrai candidat de l’opposition et donner la chance à Kabila d’être réélu. 
Plus d’une année des négociations, Kengo se retrouve déçu car la primature lui échappe et Kabila se flotte les mains pour avoir maintenu Matata comme premier ministre. 
Peuple congolais ,il est temps de prendre tes responsabilités pour sauver le pays du danger qui le menace.

Poète Robert Kabemba

Les commentaires sont fermés.