Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/09/2015

Le pape montre l'exemple en accueillant une famille de réfugiés au Vatican

Le pape montre l'exemple en accueillant une famille de réfugiés au Vatican

AFP Publié le vendredi 18 septembre 2015 à 17h39 - Mis à jour le vendredi 18 septembre 2015 à 17h39

INTERNATIONAL

 

 

Le Vatican a annoncé vendredi que la première de deux familles de réfugiés qui doivent être accueillies au Vatican, des chrétiens de Damas, était désormais installée dans un appartement non loin de la basilique Saint-Pierre.

Membres de l'Eglise grecque-catholique melkite, le père, la mère et leurs deux enfants "seront assistés et accompagnés par la communauté paroissiale" de Santa Anna, a expliqué dans un communiqué l'Aumônerie pontificale.

L'anonymat complet de cette famille sera maintenu, au moins jusqu'à ce que les autorités italiennes aient traité leur demande d'asile, a précisé l'aumônerie.

La famille, qui doit être accueillie par la paroisse Saint-Pierre, la seconde du petit Etat, a déjà été choisie mais les démarches pour son installation sont encore en cours, et le Vatican n'a fourni aucun élément dans l'immédiat.

La famille de Damas était arrivée en Italie le 6 septembre, le jour où le pape avait appelé chacune des quelque 120.000 paroisses catholiques d'Europe, dont les deux paroisses du Vatican, à accueillir une famille de réfugiés.

Dans "un geste concret", en préparation du jubilé de la miséricorde qui débute en décembre, "que chaque paroisse, chaque communauté religieuse, chaque monastère, chaque sanctuaire d'Europe accueille une famille", avait déclaré le pape sur la place Saint-Pierre. "Le couple fermé, la famille fermée, le groupe fermé, la paroisse fermée, la patrie fermée, cela vient de nous, cela n'a rien à voir avec Dieu", avait-il insisté.

Dans un message vidéo adressé vendredi à de jeunes religieux de Hongrie, pays vivement critiqué pour avoir choisi une ligne dure contre les migrants, le pape François a évoqué la figure biblique du "bon samaritain" prenant soin d'un voyageur laissé pour mort sur la route par des bandits. "Je pense que le visage le plus beau d'un pays et d'une ville est celui des disciples du Seigneur - évêques, prêtres, religieux, fidèles laïcs - qui vivent avec simplicité, au quotidien, le style du bon samaritain et qui se font les prochains de la chair et des plaies de leurs frères", a déclaré le pape.

Dans son communiqué, l'Aumônerie pontificale, qui se charge des oeuvres de charité du pape, a rappelé que François et ses prédécesseurs avaient depuis des années soutenu "les personnes fuyant la guerre et la faim", par exemple en payant la taxe sur l'émission de titres de séjours. En 2014, 50.000 euros y avaient été consacrés.

En outre, l'aumônerie aide chaque jour des réfugiés, seuls ou en famille, hébergés dans des centres d'accueil dans la périphérie de la capitale italienne.

Et depuis quelques jours, un véhicule sanitaire, offert il y a quelques années au pape, est mis plusieurs fois par semaine à disposition des réfugiés de ces centres, avec l'aide de médecins, infirmiers et gardes suisses bénévoles.

 

Les commentaires sont fermés.