Le président de la Fifa, Sepp Blatter, visé par une procédure pénale pour «gestion déloyale» et «abus de confiance», est soupçonné d’avoir effectué «un paiement déloyal» de 2 millions de francs suisses à Michel Platini, actuel président de l’UEFA et candidat à sa succession, a indiqué le bureau du procureur suisse.

«  Le Ministère public de la Confédération (MPC) a ouvert une procédure pénale à l’encontre du Président de la Fédération Internationale de Football Association (Fifa) pour soupçon de gestion déloyale et subsidiairement abus de confiance  », a annoncé le bureau du procureur dans un communiqué.

Vendredi, des enquêteurs ont «auditionné Joseph Blatter en qualité de prévenu» et «en parallèle, Michel Platini a été entendu en qualité de personne appelée à donner des renseignements», a précisé le communiqué de la justice suisse.

Platini se défend

Michel Platini, président de l’UEFA, a évoqué un «montant versé pour un travail accompli de manière contractuelle pour la Fifa», après avoir été entendu comme témoin dans une procédure visant Joseph Blatter, président de la Fifa, pour un versement illégal de 2 millions de francs suisses (1,8 million d’euros) en faveur du Français.

«En ce qui concerne le paiement qui a été effectué en ma faveur, je désire clarifier que ce montant m’a été versé pour le travail que j’ai accompli de manière contractuelle pour la Fifa et je suis satisfait d’avoir pu éclaircir ce point envers les autorités», explique Platini dans son communiqué transmis à l’AFP vendredi soir.