Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/10/2015

Matata Ponyo a organisé « l’événement éducation » lephare

Matata Ponyo a organisé « l’événement éducation »

 

matataA l’initiative du Premier ministre, Augustin Matata Ponyo, tout le gotha du secteur de l’Education se trouvant présentement dans la Ville-Province de Kinshasa s’est retrouvé réuni dans le Jardin de la Primature hier mardi, 20 octobre 2015, à l’occasion de la tenue d’une manifestation qualifiée : « Evènement éducation ». Réunis sous le chapiteau érigé sur la pelouse de cet endroit touristique situé au bord du Fleuve Congo, les invités à cette rencontre décidée par le maître du lieu ont eu le privilège de suivre les principaux acteurs du secteur éducatif de la République Démocratique Congo (RDC) qui ont donné, l’un après l’autre, leur diagnostic de notre système éducatif dont ils sont les artisans. L’occasion était également belle pour permettre à Alice Albright – directrice générale du Partenariat Mondial pour l’Education (GPE, de son sigle anglais) – hôte du Gouvernement,  de toucher du doigt les réalisations, les mérites et les faiblesses de l’éducation dans notre pays.

            Mettant à profit cette séance, le Premier ministre à rappelé que le secteur éducatif est devenu aujourd’hui le principal poste de dépense du budget de l’Etat, avec plus de 16%. Il s’est dit aussi d’accord avec les partenaires techniques et financiers qui jugent ce pourcentage encore insuffisant. Mais il a dit que l’effort fourni par le Gouvernement sous l’impulsion du Président de la République est évident, car, de moins de 10% avant 2000, le secteur éducatif vise à atteindre en 2016-2017 la barre de 18% du budget national. L’objectif, selon lui, est de permettre à tout enfant congolais, où qu’il vive dans le pays, de bénéficier des meilleures conditions de scolarisation. Evidemment, autour du Premier ministre, on a noté la présence des quatre ministres ayant l’Education dans leurs attributions, à savoir les ministres de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté (EPS/INC), de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU), des Affaires Sociales et Actions humanitaires pour l’alphabétisation, de l’Enseignement Technique et Professionnel (ETP).

            Chacun, en ce qui le concerne a donné l’état des lieux de son secteur. Ensuite, les représentants d’élèves, de syndicats, de parents, de la Société civile, de gestionnaires scolaires publics et privés, de professeurs d’universités et de partenaires techniques et financiers ont aussi donné leur appréciation du fonctionnement du Système éducatif en RDC, avant que Alice Albright n’explique son soutien au secteur éducatif. Dans notre prochaine édition, nous allons fournir davantages de détails de l’analyse faite sur le système éducatif de la RDC.

SAKAZ 

-0-

Les commentaires sont fermés.