Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/10/2015

Synode: le rapport final qui sera remis au pape devrait être publié samedi BELGA Publié le vendredi

Synode: le rapport final qui sera remis au pape devrait être publié samedi

BELGA Publié le vendredi 23 octobre 2015 à 18h09 - Mis à jour le vendredi 23 octobre 2015 à 18h09

INTERNATIONAL

La rapport final du synode sur la famille qui sera remis samedi au pape François par les 270 évêques participants devrait être publié le même jour, a laissé entendre vendredi le porte-parole du Vatican, Federico Lombardi. Lors d'une conférence de presse, le père Lombardi a invité les centaines de journalistes présents à s'attendre à "recevoir du matériel" samedi après-midi sur le synode.

Auparavant, l'hypothèse la plus souvent avancée était que ce texte de 50 pages ne serait pas publié, mais uniquement remis au pape pour qu'il puisse en tirer des éléments en vue d'un document attendu l'an prochain tirant ses conclusions du synode.

Le texte en italien, concocté par un comité de 10 rédacteurs nommés par le pape et chargés d'incorporer une partie des 1.355 amendements proposés pendant le synode, a été présenté jeudi après-midi aux pères synodaux pour être débattu.

Une fois voté, il doit "être remis au Saint-père pour qu'il tranche sur les différents points. Ce ne sera pas un message du synode au monde entier", a précisé Romilda Ferrauto, l'une des porte-parole chargés de rapporter la teneur des débats à huis clos.

Chaque paragraphe sera soumis au vote, mais l'adoption du texte à une large majorité est très probable.

Vendredi matin, quelque 25 pères synodaux sur la cinquantaine ayant pris la parole ont émis quelques critiques: ils ont regretté d'avoir une version en italien, langue qu'ils ne maîtrisent pas tous et ont demandé d'ultimes changements sur le contenu.

Sur le fond, les critiques sont allées principalement dans deux sens opposés: des partisans de l'ouverture ont regretté un texte manquant de "courage" dans sa prise en compte des situations particulières "irrégulières" (divorcés, familles recomposées, unions libres, homosexuels....

Les conservateurs ont en revanche craint qu'il introduise des "confusions" en affichant une volonté d'accueillir toutes les personnes quelle que soit leur situation familiale.

Les divergences portent largement sur le rapport entre la conscience individuelle de chacun et la loi morale générale défendue par l'Eglise, les conservateurs insistant sur la nécessaire formation de cette conscience morale, afin de faire comprendre que tout ne pouvait pas être toléré.

L'un des intervenants s'est ainsi montré très sévère sur l'homosexualité, un thème relégué au second plan tout au long du synode, en raison des réticences d'une majorité à l'aborder.

Les commentaires sont fermés.