Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/11/2015

Kinshasa donne son feu vert à 69 enfants adoptés

Kinshasa donne son feu vert à 69 enfants adoptés

DSC_0427 (1)Le Gouvernement vient d’autoriser la sortie du territoire de la République Démocratique du Congo des 69 enfants congolais adoptés par des expatriés.       Selon le ministre de la Justice et des Droits Humains, cette autorisation est la résultante du travail fait en amont par la commission interministérielle qui a passé en revue les dossiers des enfants bénéficiaires des adoptions internationales.

Cette commission était composée des représentants de la Primature, des ministères de l’Intérieur, des Affaires étrangères, de la Défense, de la Justice, de la Femme et Enfant, ainsi que Famille, de l’ANR (Agence Nationales des renseignements) et de la DGM (Direction Générale de Migration).

Quant aux pays d’adoption, huit nationalités occidentales sont concernées par les 69 enfants congolais. Il s’agit de : Etats-Unis d’Amérique : 14 enfants ; Italie : 10 ; Belgique : 12 ; Canada : 10 ; Allemagne : 1 ; France : 10 ; Pays-Bas : 11 ; Suisse : 1.

Hormis ces 69 cas, le ministre Thambwe a indiqué que le gouvernement a également autorisé la sortie du territoire national de 3 autres enfants atteints de maladies graves et adoptés par trois pays ci-après : Allemagne : 1 ; France : 1 ; Suisse :1.

Par ailleurs, Alexis Thambwe Mwamba a laissé entendre que le gouvernement a signifié aux ambassadeurs des pays concernés par les 69 enfants adoptés – qui venaient d’ailleurs de participer à la réunion avec lui avant l’annonce – que la commission chargée du traitement des dossiers d’adoption ne pourra plus fonctionner. Ses activités se sont arrêtées ce jour.

Il faudra désormais attendre le vote de la nouvelle loi sur les adoptions étrangères actuellement en examen à l’Assemblée nationale, ainsi que sa promulgation.

A ceux qui croyaient que la République Démocratique du Congo allait apporter son soutien à ces enfants adoptés là où ils iront, le ministre de la Justice a répondu par la négative.

« D’aucuns pensaient qu’il était possible que les enfants adoptés puissent bénéficier du soutien de la RDC où ils se trouvent.

J’étais obligé d’informer les collègues en ma qualité de conseiller juridique du gouvernement qu’il n’est pas possible une fois qu’ils ont été adoptés de pouvoir assurer un suivi quelconque en dehors de notre pays », a-t-il fait savoir.

En outre, il a tenu à prévenir les diplomates des pays d’adoption que les dossiers des familles restés en souffrance ne seront rouverts qu’après le vote et la promulgation de la nouvelle loi. Et ils seront traités suivant les conditions que ladite loi aura définies.

Il importe de signaler que le ministre de la Justice et des Droits humains avait à ses côtés, le Directeur général de la DGM, François Beya.

Avant la communication à la presse, les membres de la commission s’étaient réunis au cabinet du ministère de la Justice. Les diplomates des pays ayant adopté les 69 enfants y ont pris part.

Dom

 

Partager cet article

 

Les commentaires sont fermés.