En ouverture du sommet des dirigeants des grands pays de la planète à Antalya, les présidents américain Barack Obama et russe Vladimir Poutine ont brisé la glace lors d’un aparté d’une demi-heure largement consacré à la guerre en Syrie, qualifié de« constructif » par la Maison Blanche.

La discussion a duré environ 30 minutes. ©Reporters
La discussion a duré environ 30 minutes. ©Reporters

Lors de ce tête-à-tête inattendu surpris en direct par les caméras de la télévision turque, Obama et Poutine ont apporté leur soutien à une transition politique avec des« négociations sous l’égide de l’ONU entre l’opposition syrienne et le régime et un cessez-le-feu », selon un responsable américain. Sous la pression des attentats de Paris revendiqués par l’organisation Etat Islamique (EI), ce principe a été posé samedi à Vienne lors de pourparlers internationaux sur la Syrie avec un « calendrier concret » prévoyant la formation d’un gouvernement de transition dans six mois et l’organisation d’élections d’ici 18 mois. Aucun commentaire n’a toutefois été fait dans les deux camps sur la principale source de divergences entre les deux pays, le sort à réserver au président syrien Bachar al-Assad.