Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/11/2015

Une "industrie de faux passeports" en Turquie, selon Athènes

Une "industrie de faux passeports" en Turquie, selon Athènes

AFP Publié le - Mis à jour le

INTERNATIONAL

Le gouvernement grec estime qu'il est tout à fait possible que des terroristes se fassent passer pour des réfugiés pour pénétrer en Europe, grâce à de faux passeports.

Selon le vice-ministre Ioannis Mouzalas, il existe en effet en Turquie "une véritable industrie de faux passeports". Ses propos entrent dans le cadre de la divulgation de l'identité supposée d'un des kamikazes impliqués dans les attentats de vendredi soir à Paris. A côté de son cadavre, un passeport au nom de Ahmad al Mohammad, né le 10 septembre 1990 à Idleb, en Syrie, avait été retrouvé. Les empreintes digitales de l'homme correspondent par ailleurs à celles qui avaient été prélevées en octobre, en Grèce, sur un homme circulant avec ce même paseport et qui entrait à ce moment-là sur le sol grec en tant que réfugié. Il pourrait donc s'agir de la même personne. Toutefois, l'authenticité du passeport doit encore être vérifiée.

L'homme serait arrivé le 3 octobre dernier sur l'île grecque de Leros à bord d'un bâteau rassemblant 198 migrants, et s'est fait enregistrer comme réfugié.

Durant les 10 premiers mois de l'année, plus de 600.000 migrants ont atteint la Grèce depuis la Turquie, majoritairement des Syriens.

Des Etats américains refusent d'accueillir des réfugiés syriens après les attentats

 Deux Etats américains ont annoncé qu'ils refusaient désormais d'accueillir des réfugiés syriens, dans l'espoir d'éviter des attentats similaires à ceux qui ont endeuillé Paris vendredi. "Après avoir dûment considéré les attaques terroristes de ce week-end contre des citoyens innocents à Paris, je m'opposerai à toute tentative de transférer des réfugiés syriens en Alabama", a affirmé Robert Bentley, gouverneur de cet Etat du sud des Etats-Unis. "Je ne serai pas complice d'une politique qui met les citoyens de l'Alabama en danger", a ajouté le gouverneur dans un communiqué dimanche.

Le gouverneur de l'Etat du Michigan (nord) Rick Snyder a également annoncé dimanche une décision similaire, "compte tenu de la situation terrible à Paris". Dans un communiqué cité par des médias dimanche, il a expliqué avoir donné des directives pour suspendre "nos efforts visant à accepter de nouveaux réfugiés, jusqu'à ce que le Département américain de la Sécurité intérieure achève une révision complète des mesures de sécurité".

Plusieurs candidats républicains à la présidentielle ont souligné dimanche que les Etats-Unis ne devaient pas accueillir de réfugiés syriens, de peur que des militants de l'Etat islamique ne figurent parmi eux.

Mais un responsable de la Maison blanche a affirmé que le pays ne courait pas ce risque, le nombre de réfugiés qui doivent être accueillis aux Etats-Unis étant limité et le processus de vérification "solide". "Nous ne pouvons pas fermer nos portes à ces gens", a déclaré à Fox News dimanche Ben Rhodes, conseiller national adjoint du président Barack Obama pour les affaires de sécurité.

Les commentaires sont fermés.