Novak Djokovic s’est qualifié pour la finale du Masters où il briguera un cinquième titre. Il a éliminé en demi-finale un Rafael Nadal un peu décevant.

Il n’a fallu à Djokovic que 80 minutes pour se qualifier pour la finale du Masters. Il a rapidement pris les devants dans le premier set grâce à 3 premiers jeux hallucinants, avant de gérer son avantage. Dans le deuxième set, il a fait la différence à 3-3 en réalisant deux breaks consécutifs. Une victoire qui permet à Djokovic de réaliser une prouesse inouïe : atteindre la finale de tous les tournois réunissant le gratin du tennis mondial (Grands Chelems, Masters 1000 et Masters).

En net progrès ces dernières semaines, Nadal n’a rien pu faire contre le numéro 1 mondial. Très souvent sur la défensive, dominé en fond de court, le Majorquin n’a absolument pas inquiété Djokovic. En témoigne une statistique inattendue : Nadal n’a eu aucune balle de break. Rare et inquiétant pour un relanceur de sa trempe.

Une 10e finale de Masters pour Federer

Federer s’est qualifié pour sa 10e finale de Masters, sa deuxième consécutive, en dominant son compatriote Stanislas Wawrinka en deux sets (7-5 6-3). Il affrontera donc Djokovic, avec l’ambition de glaner un 7e titre dans ce rendez-vous de fin d’année.

Federer et Wawrinka n’ont pas proposé leur plus beau tennis. Leur duel n’a pas atteint les sommets de celui de la saison passée, au même stade de la compétition (victoire de Federer en 3 sets). Federer a pris d’assaut le filet, empêchant son adversaire d’acquérir du rythme. Wawrinka, de son côté, a commis trop d’erreurs grossières pour pouvoir revendiquer la victoire.

Pourtant, c’est lui qui a réalisé le premier break de la partie. Mais Federer a rapidement gommé son retard, avant de donner le coup d’accélérateur nécessaire pour remporter la première manche. Le deuxième set a été à sens unique, Wawrinka semblant résigné. L’aîné des deux Suisses s’est rapidement détaché au score, avant de gérer tranquillement son avantage et de conclure sur un jeu de service parfait.

En cas de victoire en finale face à Federer, Djokovic deviendrait le premier joueur à remporter 4 fois consécutivement le Masters. Et il ponctuerait de la plus belle des manières sa saison extraordinaire.