Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/11/2015

Cinq ans après l’assassinat de la démocratie par la majorité présidentielle !


Posté le:
 
 

Samedi, le 28 novembre 2011 – Samedi, le 28 novembre 2015 
Il en est resté un devoir de mémoire qui s’impose à l’ensemble du peuple congolais… 

Une coïncidence de ce genre ne se répète pas à la fin de chaque législature en RDC : samedi, le 28 novembre 2011 – Samedi, le 28 novembre 2015 ! La mémoire collective nationale aura retenu, en effet, que c’est le samedi 28 novembre 2011 que les élections tant législative que présidentielle organisées et tenues de la manière que l’on sait par le tristement célèbre Pasteur Daniel Ngoyi Mulunda, par le biais de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) avaient eu lieu.

Aux premières heures de ce jour fatidique là, des milliers d’électeurs très empressés et déterminés à voter pour des candidats de leur choix avaient pris d’assaut tous les bureaux de vote de la capitale. Alors que tous ces compatriotes croyaient qu’ils allaient prendre part à un scrutin libre, démocratique et transparent, ces derniers s’étaient retrouvés entre de « gros bras », qui les poussaient brutalement dans les isoloirs, baïonnette au canon, s’ils ne les arrêtaient pas pour leur appartenance supposée à l’opposition, avant d’être embarqués à bord de véhicules non immatriculés pour des destinations inconnues! C’est en fait au cours de cette seule journée de samedi 28 novembre 2011 que la Majorité présidentielle s’était ingéniée pour assassiner la démocratie, en utilisant une structure (la CENI) et un individu (entièrement acquis à sa cause !)

Plus jamais ce qui s’était passé en 2011…

L’action ainsi menée par la Majorité présidentielle privera des milliers de citoyens de leur droit de vote en procédant à une suppression systématique de bureaux de vote dans des localités favorables à tels ou tels autres candidats non membres de cette plate-forme politique ou en délocalisant ces derniers à quelques jours de la tenue des élections pour les éloigner de fortes concentrations de populations pour des raison s similaires !

C’est au cours de cette même journée de samedi 28 novembre 2011 que les listes avec photos de certains candidats, qui étaient pas du goût de la Majorité présidentielle, avaient été purement et simplement portés disparues, afin de dérouter les électeurs disposés à voter en faveur de ces derniers.

C’est, enfin, au cours de la même samedi 28 novembre 2011 que les décisions relatives au traitement des dossiers de tous les candidats ont été prises suivant les consignes données par la Majorité Présidentielle.
C’est ainsi que la nouvelle Majorité présidentielle à l’Assemblée nationale sera constituée à partir de résultats mérités ou non de candidats.

C’est ainsi aussi que de vainqueur à l’élection présidentielle sera désigné a priori et que la ligne directrice qui sera suivie pour es combinaisons à faire en vue de constituer le gouvernement avec les alliés, etc.

Cinq ans après l’assassinat de la démocratie par la Majorité présidentielle il en est resté un devoir de mémoire qui s’impose à l’ensemble du peuple congolais… pour que plus jamais ce qui s’était passé au cours de la journée de samedi 28 novembre 2011 ne se répète en République démocratique du Congo !

Par Kambale Mutogherwa


(  la tempête ,


Read more at http://congosynthese.com/news_reader.aspx?Id=14200#6y1xDYQp5o7J09Cl.99

Les commentaires sont fermés.