Si les relations entre les deux pays sont historiquement mauvaises depuis la Guerre Froide, deux conflits, en Ukraine puis en Syrie, n’ont fait qu’envenimer les relations entre Barack Obama et Vladimir Poutine. Contrairement à la Russie, qui soutient Bachar al-Assad, les Etats-Unis estiment que le dirigeant syrien ne peut en aucun cas faire partie d’une solution pour le pays où l’opposition gronde face à un régime dictatorial.

Une fois de plus, la poignée de main entre les deux dirigeants à leur arrivée ce lundi à la COP21 a été immortalisée par un cliché étrange. Retour sur ces moments Obama-Poutine, toujours teinté d’une certaine incommodité.

Le 16 novembre, à l’occasion du G20, le président américain et son homologue russe s’étaient déjà croisés. La main levée de Poutine et le sourire d’Obama sont apparus des plus énigmatiques. © POOL New / Reuters

Le 28 septembre, Obama et Poutine, en total désaccord sur la place à accorder à Bachar al-Assad dans une solution pour la Syrie, s’étaient très brièvement serré la main, sans un sourire, et uniquement pour les caméras. © Kevin Lamarque / Reuters

Ils avaient, le même jour, trinqué sans beaucoup plus d’appétit. © RIA Novosti / Reuters

Pourtant, sur cette photo prise le 11 novembre 2014, lors d’un sommet de l’APEC (l’union de coopération économique de l’Asie Pacifique), Poutine semblait bel et bien tapoter le dos d’Obama. © RIA Novosti / Reuters

Autre bizarrerie, ce passage vidéo sur une plage du débarquement en Normandie, à l’occasion d’une retransmission en direct de la commémoration de son 70ème anniversaire, le 6 juin 2014. © Kevin Lamarque / Reuters

Un an auparavant, le 17 juin 2013, les deux présidents n’avaient pas l’air plus ravis de se rencontrer. © Kevin Lamarque / Reuters

Lors du G20 de 2012 à Los Cabos au Mexique, l’expression de leur visage avait déjà quelque chose de similaire. © Jason Reed / Reuters

En visite à Moscou en 2009, Obama regardait cette fois bien Poutine dans les yeux, lorsqu’il était venu lui faire savoir qu’il entendait mettre fin aux relations tendues et héritées de la Guerre Froide entre leurs deux pays. © RIA Novosti / Reuters