Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/12/2015

Révision totale du fichier électoral : la CENI consulte, la CASE encourage !

Révision totale du fichier électoral : la CENI consulte, la CASE encourage !  


Posté le:
 

La Commission Africaine pour la Supervision des Elections (CASE) encourage la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) à poursuivre les consultations avec toutes les parties au processus électoral en RD. Congo. Et ce, afin de dégager les forces, les faiblesses, les acquis ainsi que les défis actuels du fichier électoral. La finalité,  selon elle, est d’aboutir à des options pertinentes permettant de lancer l’opération d’enrôlement de  nouveaux majeurs, des congolais de l’étranger et  des compatriotes non encore régulièrement enrôlés. C’est ce qui ressort de sa déclaration  publiée,  le mercredi 23 décembre dernier, après que Corneil Nangaa, Président de la centrale électorale,  se soit lancé dans cet exercice,  la semaine dernière. Pour ce faire, elle invite la Commission d’Intégrité et  Médiation Electorale (CIME) à  contribuer dans le consensus la réussite de ce  processus.  Ci-dessous, l’intégralité de la Déclaration de la CASE.

Commission Africaine pour la Supervision des Elections (CASE). 

Déclaration d’Obseration N° 52/15

La CASE encourage la CENI à procéder à une révision totale du fichier électoral  pour crédibiliser le processus électoral

La Commission Africaine pour la Supervision des Elections (CASE) a apprécié,  à sa  juste valeur,  les consultations organisées,  le mardi 22 décembre 2015 par le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) auprès des acteurs de la Société Civile  en vue d’un dénouement rapide de la crise électorale en République Démocratique du Congo.

La CASE souligne,  une fois de plus,  le caractère particulier du fichier électoral pour tout processus électoral crédible et convie la Société Civile à s’approprier les questions majeures du processus électoral en République Démocratique  du Congo,  en général, et celles précisément liées à la qualité du fichier électoral,  en particulier.

Car,  pour la CASE, le fichier électoral congolais, bien que  remplissant quelques critères  pertinents d’un fichier électoral de qualité, il reste un outil perfectible qui nécessite une révision totale aux fins d’éradiquer les décédés, imprimer une nouvelle carte d’électeur sécurisée répondant à la nouvelle nomenclature des entités (26 provinces) dans le souci d’avoir une carte uniforme répondant aux normes  internaternationales et relocalisant les électeurs ayant changé d’adresse.

La CASE encourage la CENI à poursuivre les consultations avec toutes les parties prenantes au processus électoral afin de dégager les forces, les faiblesses, les acquis tout comme les défis actels du fichier électoral. Cette grande étape de consultation devrait aboutir à des options pertinentes  permettant de lancer  l’opération d’enrôlement des électeurs : nouveaux majeurs, Congolais de l’étranger ainsi que les autres compatriotes non encore régulièrement enrôlés.

La CASE compte énormément sur le consensus sollicité par la CENI de la part des acteurs et parties prenantes au processus électoral et invite la Commission d’Intégrité et de Médiation Electorale à contribuer à cet ouvrage.

Fait à Kinshasa, le 23 décembre 2015

Pour la Commission Africaine pour la Supervision des Elections (CASE),

Simaro Ngongo Mbayo

Président



Les commentaires sont fermés.