Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/01/2016

Après les consultations. Dialogue : les Evêques catholiques réaffirment leur soutien !

 

Après les consultations. Dialogue : les Evêques catholiques réaffirment leur soutien !  


Posté le:

Ils  ont bouclé la première phase des consultations auprès des forces vives du pays. Lundi 4 janvier 2016, les prélats catholiques  ont, en effet,  rendu public un communiqué dans lequel ils réitèrent leur appel à un dialogue répondant aux aspirations de tous pour l’intérêt supérieur du pays.  Un Comité de suivi, composé de six Archevêques Métropolitains, du Président et Vice-Président de la CENCO, a été mis en place. Ce Comité de suivi aura pour tâche de maintenir le contact avec tous les protagonistes, susciter et consolider la confiance mutuelle et encourager les initiatives visant la relance du processus électoral. Il y a, donc, une évolution dans le discours des Evêques. Sans doute que le   message Urbi et Orbi du Souverain Pontife, du  25 décembre 2015, en aura été un des éléments clés.  Maintenant que la CENCO a donné le ton, l’on s’attend à ce que les différents protagonistes mettent également de l’eau dans leur vin,  pour sauver la jeune démocratie congolaise.

Ils ont pris de la hauteur, les membres du clergé. Cette fois-ci, ils se sont rendus à l’évidence, après trois jours des Consultations marathon engagées auprès de l’Opposition, de la Majorité et du Président de la République, sans oublier,  les organisations de la Société civile, qu’il n’y a  pas d’autre issue, pour débloquer le processus électoral, que le dialogue. Ils se sont gardés d’en fixer les limites, comme ils l’avaient fait, fin novembre dernier, lorsqu’ils affirmaient que la stabilité du pays résidait dans le respect absolu de la Constitution. Autrement dit, le dialogue ne devrait pas aboutir à un nouvel ordre politique  institutionnel. Il y a une évolution dans le discours des Evêques. Ils se contentent d’évoquer un dialogue qui réponde aux aspirations de tous pour l’intérêt supérieur du pays. Cette évolution dans le discours du clergé n’est pas étrangère au message Urbi et Orbi du Souverain Pontife, le 25 décembre 2015. En effet, ce soir- là, le Pape François recommandait aux pays en crise comme la RDC, le Burundi et le Sud-Soudan  à régler les différends politiques par la  voie du  dialogue. Peut-on parler de revirement dans la position de l’Eglise catholique ? Il importe de souligner qu’immédiatement après le message du Pape François, les Evêques ont lancé, du 28 au 30 décembre, leurs consultations. En sortant du Bureau de Minaku à l’Assemblée nationale, la forte délégation d’Evêques a déclaré que la situation du pays était préoccupante. La contribution de la CENCO est très attendue au processus électoral. Après avoir échangé avec le Chef de l’Etat, les acteurs politiques et les ténors de la Société civile, les catholiques sont convaincus qu’une solution est possible. Il existe bel et bien une lueur d’espoir, en dépit des divergences dans les positions exprimées par les uns ou les autres. « Chaque composante, par amour pour notre mère patrie, garde cependant une fenêtre ouverte propice aux échanges pour l’intérêt suprême de la Nation », lit-on dans le communiqué. Les princes de l’église continuent à croire en la réussite du processus électoral pour consolider la jeune démocratie. Que ceux qui ont des ambitions personnelles démesurées comprennent que la survie de la Nation vaut plus que les avantages que procurent le maintien ou l’accession au pouvoir d’Etat.           

La Pros.

CONFERENCE EPISCOPALE NATIONALE DU CONGO

Présidence

BP. 3258-Kinshasa/Gombe

Tél. : 

image: chrome-extension://lifbcibllhkdhoafpjfnlhfpfgnpldfl/call_skype_logo.png

00243 998 24 86 99

Fax : +33172703031

E-mail : cencordc@gmail.com

République Démocratique du Congo

COMMUNIQUE DE LA CENCO A L’ISSUE DES CONSULTATIONS

  1. Eu égard à la situation très préoccupante de notre pays et, ayant reçu à ce propos des appels inquiétants de différents milieux, les Evêques membres de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), réunis à Kinshasa, du 28 au 30 décembre 2015, ont initié des consultations auprès des forces vives de la RD Congo. Ils ont échangé notamment sur le processus électoral, afin d’écouter les aspirations de tous et de proposer leur contributions. Le résultat de ces consultations est encourageant.
  2. Au nom des Evêques de la CENCO et du mien propre, j’adresse mes sincères remerciements au Chef de l’Etat pour sa disponibilité et son attention particulière réservée à notre délégation. Je remercie autant tous les acteurs politiques et les ténors de la société civile ayant participé à ces consultations, de même tous ceux qui nous ont fait parvenir leurs contributions par écrit, ainsi que nos compatriotes de la diaspora. Tous espèrent que la CENCO apportera une contribution appréciable au processus électoral.
  3. Je salue la marque de confiance de la part des Représentations des partis politiques et de la société civile à l’égard de l’église catholique lors des échanges et en même temps je relève l’attitude positive et constructive dont ils ont fait preuve. En dépit des divergences qui marquent leurs respectives positions, expression de la liberté démocratique, chaque composante, par amour pour notre mère patrie, garde cependant une fenêtre ouverte propice aux échanges pour l’intérêt suprême de la Nation.
  4. Cette première phase des consultations a donné lieu au sein de la CENCO à une mise sur pied d’un Comité de suivicomptant huit membres : les six Archevêques Métropolitains de l’Eglise-Famille de  Dieu en RD Congo, ainsi que le Président et le Vice-président de la CENCO. La tâche dévolue à ce comité  est de maintenir le contact avec tous les protagonistes, de susciter et consolider la confiance mutuelle et d’encourager les initiatives visant à la relance du processus électoral.
  5. C’est pourquoi, je saisis cette occasion pour réitérer aux uns et aux autres l’appel pressant de la CENCO à un sursaut patriotique, afin qu’ils puissent prendre leurs responsabilités devant l’histoire en vue d’un dialogue répondant aux aspirations de tous pour l’intérêt supérieur du pays.
  6. Aussi,  voudrais-je, au nom des Evêques membres de la CENCO et du mien propre, présenter mes vœux les meilleurs de Joyeux Noël et d’Heureuse Année 2016 à tous nos compatriotes. Qu’ils soient comblés de paix, de bonheur et de bénédictions spirituelles dans le Christ (cf. Ep 1, 3).
  7. Je me tourne vers le Très-Haut, le Dieu d’Amour et de miséricorde, et j’invite tous les fils et les filles de notre cher pays à implorer les grâces divines pour la réussite du processus électoral et pour la consolidation de notre jeune démocratie. Que la Vierge Marie, Reine de la paix, intercède pour notre pays et pour son peuple.


Read more at http://congosynthese.com/news_reader.aspx?Id=14639#z5PRSKmVPzWWHsMW.99

Les commentaires sont fermés.