Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/01/2016

RDC: la majorité, l’opposition et la société civile appelées à participer au dialogue

RDC: la majorité, l’opposition et la société civile appelées à participer au dialogue  


Posté le:
 
 

La Société civile dans sa «diversité» exhorte les membres de la Majorité présidentielle, de l’opposition et de la société civile à prendre part au dialogue pour la tenue des élections apaisées en RDC.

La coordinatrice de cette structure, Kathy Kalanga Kasesula a lancé cet appel, dimanche 24 janvier, au cours de la cérémonie d’échange de vœux entre acteurs sociaux, à Kinshasa.

Elle estime nécessaire que les acteurs politiques et sociaux se mettent autour d’une table afin d’épargner le pays des troubles:

«Nous lançons le message auprès de nos frères et sœurs de la majorité, opposition et société civile de se mettre autour d’une table parce qu’il y a un problème. Ceci ne se règle pas dans les médias, où les uns se mettent dans un coin et les autres dans l’autre coin en train de se méfier mutuellement. Nous disons: tolérance mutuelle. Ensemble pour l’intérêt du peuple».

Pour Kathy Kalanga, tout Congolais a le devoir d’aider le pays à relever ses défis en 2016: le processus électoral apaisé, le maintien de la sécurité sur l’ensemble du territoire et le renforcement de la cohésion nationale.

«La société civile est appelée, en ce moment historique de notre pays, à jouer son rôle de conciliateur et de conservateur des intérêts vitaux de notre peuple à la base et favoriser l’interaction  entre filles et fils du pays dans la recherche de solutions aux problèmes qui se posent», a-t-elle poursuivi.

A l’occasion, Kathy Kalanga a salué les Nations unies et l’Union africaine pour leur implication en faveur de  la tenue du dialogue en RDC.

L’Union africaine (UA) a désigné, depuis une semaine, l’ancien Premier ministre togolais, Edem Kodjo pour mener des consultations en vue du dialogue national, annoncé par le chef de l’Etat.

Arrivé à Kinshasa depuis le 19 janvier courant, cet émissaire africain avait échangé avec les présidents de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et de l’Assemblée nationale avant de discuter avec le chef de l’Etat congolais, à Kinshasa.

Dans le cadre de sa mission, Edem Kodjo prévoit des entretiens avec les membres de la classe politique congolaise et différentes composantes de la nation.

(  radiookapi

 

Les commentaires sont fermés.