Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/01/2016

Dialogue : la Sociecor et Alliés invitent Kabila à mettre en place le Comité préparatoire

Dialogue : la Sociecor et Alliés invitent Kabila à mettre en place le Comité préparatoire  

Posté le:
 

Le Dialogue politique tel que voulu par le Président de la République est devenu irréversible. La Société civile des Eglises Confessions Religieuses et Alliés, que préside le pasteur Dr. Ngalasi vient de bénir cette initiative. La désignation du Togolais Edem Kodjo en qualité de Facilitateur est soutenue par la Sociecor et Alliés.  Dans la déclaration rendue publique, samedi 23 janvier 2015, dans la Salle de conférences de la paroisse Notre de Dame de Fatima, le Pasteur Ngalasi soutient que le dialogue est la voie royale pour décrisper le climat politique agité suite aux divergences liées au processus électoral en RDC. A ce sujet, il invite le Président Joseph Kabila a accéléré le processus de mise en place du Comité préparatoire en vue de tenir le Dialogue dans le meilleur délai.

Selon son représentant, l’Archevêque Nelson Kamanji, qui a lu cette déclaration de la Société Civile des Eglises et Confessions Religieuses (SOCIERCOR), les églises devront demeurer partenaires privilégiés de l’Etat dans tous les domaines de la vie nationale en prêchant la vérité, l’amour, le pardon et la réconciliation.

Cette structure bien connue du ministère de la Justice Garde des Sceaux, regroupe en son sein 876 églises et confessions religieuses de la République. Parmi celles-ci, figure l’Église catholique libérale, l’Eglise de Réveil au Congo de l’évêque général Albert Kankienza, l’Assemblée chrétienne de Kinshasa,  l’Eglise catholique libérale d’Afrique, le Haut conseil des églises de rêve charismatique et autre Armée du Salut, EgIise catholique anglicane, Solidarité épiscopale universelle, Eglise catholique mariavite et le Renouveau charismatique au Congo.

Peter Tshibangu

 La Déclaration de la Société civile des Eglises, Confessions Religieuses et Alliés

La déclaration de la Société civile des Eglises, Confessions Religieuses et Alliés, Sociecor et Alliés en sigle, après sa participation active à l’appel des forces vives de la société civile de la RDC pour la paix durable et la cohésion nationale rendu public le vendredi 15/01/ 2016, dans cette même salle, de la Paroisse Notre Dame de Fatima, sur les enjeux de l’heure ainsi que sur la situation générale qui prévaut en RDC, avant la tenue du Dialogue National est la suivante :

Comme nous le savons tous, notre pays, la République Démocratique du Congo traverse un moment particulièrement agité qui a conduit Son Excellence Monsieur Joseph Kabila Kabange en sa qualité de garant de la nation, à signer une Ordonnance annonçant la Dialogue National.

Nous nous réjouissons et encourageons la désignation par l’Union Africaine, UA en sigle, de son Excellence Monsieur Edem Kodjo, un homme d’Etat africain de très grande valeur et dont la longue expérience pourra contribuer à la réussite de ces assises tant attendues, en qualité de facilitateur.  

Nous exhortons tous nos compatriotes acteurs politiques, toutes les tendances confondues, ainsi que les délégués des  forces vives de la société civile à privilégier l’intérêt supérieur de la nation et à participer au Dialogue National voulu inclusif afin de favoriser les uns et les autres à concilier leur point de vue, au profil de la nation congolaise.

A présent, le facilitateur étant déjà à pied d’œuvre, nous invitons Son Excellence, Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, à bien vouloir accélérer le processus de mise en place du Comité préparatoire, en vue de la tenue dans le meilleur délai du Dialogue National.

Par ailleurs, nous tenons à souligner que nous encourageons l’accompagnement par la Communauté internationale et ce dans le strict respect de la souveraineté de la RDC.

Au peuple Congolais, l’Eglise, la case au milieu du village, présente le Dialogue comme étant la seule voie susceptible de conduire le Congo Démocratique à une issue pacifique en rapport avec les divergences liées au processus électoral.

A cet effet, nous vous invitons à la vigilance, afin de ne pas prêter le flanc à toute manipulation de nature à compromettre la quiétude et la paix sociale.

Quant à nous, Eglises et Confessions Religieuses en RDC, nous tenons à proclamer ce qui suit :

Les Eglises et Confessions Religieuses devront être et demeurer les partenaires privilégiés de l’Etat dans tous les domaines de la vie nationale.

Elles ont l’obligation de prêcher la parole de Dieu et d’enseigner la vérité, l’amour, le pardon et la réconciliation.

Que les Confessions Religieuses exercent un leadership responsable, objectif et crédible ; un leadership qui sera la vraie interface entre Dieu et la société, entre le Peuple et l’Etat, sans état d’âme.

Que désormais la violence cesse d’être un mode de revendication ;

Que le sang des Congolais ne serve plus de fonds de commerce à qui que ce soit ;

Que vive le Dialogue National inclusif ;

 Que vive la Société Civile des Eglises, Confessions Religieuses et Alliés ;

Que vive la République Démocratique du Congo.

Les signataires


(  Lapros

 

Les commentaires sont fermés.