Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/02/2016

Elections : les femmes de l’UDPS en ordre de bataille

Elections : les femmes de l’UDPS en ordre de bataille


udps-logoLes femmes  de l’Union  pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) ont passé en revue, le mercredi 03 janvier 2016, les questions relatives à la participation massive de la femme à la vie politique  du pays, notamment en période électorale. C’était au cours d’un atelier de renforcement des capacités organisé à l’hôtel Africana Palace, dans la commune de Lingwala. Notons que cet atelier était initié par l’ONG camerounaise « Wafa » ( Women’s  Academy for Africa), dans le cadre des formations qu’elle pilote depuis un certain temps dans différents pays africains, pour renforcer le leadership féminin au sein des partis sociaux-démocrates.

Quatre thèmes étaient à l’ordre du jour, à savoir les techniques de campagne électorale, les opportunités à saisir, la compétence en leadership et l’affirmation de soi chez une politicienne. On retient des exposés de différentes  intervenantes  que les femmes, contrairement à ce que beaucoup pensent, ont un très grand rôle à jouer avant, pendant et après les consultations électorales de par leur expérience en matière d’apaisement et de médiation au sein des familles et des communautés. C’est pour promouvoir ce rôle que l’ONG «  Wafa » a tenu à organiser ledit atelier, afin de donner les outils nécessaires aux femmes en vue de renforcer davantage leur leadership en matière électorale, au moment où toutes les institutions politiques et acteurs se mobilisent pour l’élection présidentielle de 2016.

      Dans son mot de clôture, Bruno Mavungu, Secrétaire général de l’UDPS, s’est réjoui de l’action menée par l’ONG Wafa en faveur des femmes leaders de son parti politique. Il a ainsi invité les participantes à capitaliser tous les enseignements reçus durant cette session de formation et à s’employer à former, à leur tour, d’autres femmes se trouvant dans différentes fédérations de la capitale.

          Il a rappelé la place que l’UDPS accorde à la femme et  l’instruction de son autorité morale, Etienne Tshisekedi, en ce qui concerne la participation de ses militantes à toutes les rencontres politiques en rapport avec le dialogue. Cela devait se faire  conformément à la résolution 1325 du Conseil de sécurité, à la constitution de la République et à la volonté de tout le monde de voir la parité se concrétiser à tous les niveaux.

          Il sied de noter que plusieurs hauts cadres de ce parti étaient présents à la clôture de cette session de formation, notamment Bruno Tshibala, Joseph Kapika, Anatole Kapay ainsi que Divine Kapinga, présidente de la ligue des femmes de l’UDPS. Signalons enfin que l’ONG Wafa est proche du parti travailliste britannique.

Perside DIAWAKU

Les commentaires sont fermés.