Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/02/2016

La messe de l’UDPS troublée par des inciviques

La messe de l’UDPS troublée par des inciviques


 

 udps-logoA l’occasion du 34ème anniversaire de la création de  l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), cadres, militants et alliés de ce parti se sont retrouvés le lundi 15 février 2016 dans l’après-midi à la paroisse catholique Saint Joseph de la commune de Kalamu, pour un culte d’action de grâces. On pouvait aisément distinguer au premier rang le Secrétaire général de l’UDPS, Bruno Mavungu, les Secrétaires généraux adjoints Bruno Tshibala et Joseph Kapika, Alexis Mutanda, Eugénie Tshika, le prof Makutu, les responsables des ligues des femmes et des jeunes, les présidents fédéraux.

Des acteurs politiques et sociaux acquis aux idéaux du sphinx de Limete étaient également là, notamment Jean- Pierre Lisanga Bonganga, le couple Kudura,  Dr Bwassa et Dr Kabamba du G14, etc.

L’officiant du jour a tenu à expliquer à ses hôtes la signification profonde du sigle UDPS.  Volontiers pédagogue, il a tenté de faire comprendre à tous pourquoi Etienne Tshisekedi et ses premiers compagnons de lutte avaient choisi la dénomination de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, décortiquant même à l’occasion le sens de chaque mot qui compose le sigle UDPS.

Il  s’est intéressé ensuite aux symboles du parti. Subjugués, cadres, combattants  de l’UDPS et autres invités de marque ont suivi avec attention la signification des symboles comme la scie, le rameau, la houe, la corde.  Il a en quelque sorte interpellé tous les sociétaires de l’UDPS sur les responsabilités censées être les leurs, dans la mesure où la houe symbolise le travail, le rameau la paix, la corde l’unité.

Fascinés par la profondeur du message délivré par l’officiant du jour, l’assistance  l’a frénétiquement applaudi à la fin de son exhortation.

Après l’étape de la communion, un des Secrétaires nationaux de l’UDPS et avant la fin du culte  a pris la parole pour remercier l’assistance pour avoir répondu à leur invitation et le curé de la paroisse Saint Joseph pour avoir accepté de célébrer la messe  à l’occasion du 34ème anniversaire de leur parti. Se tournant ensuite vers le numéro deux de l’UDPS, il l’a prié de venir lire le message du président de leur parti.

 Quelques instants après, Bruno Mavungu s’est avancé vers le micro et s’apprêtait à lire le texte en question  quand trois à quatre jeunes-gens surexcités ont commencé à faire du chahut dans la salle. L’un d’eux s’est même mis debout, gesticulant dans tous les sens.  Comme s’ils avaient synchronisé leur scénario, deux autres énergumènes assis faisaient chorus avec les deux premiers.

Choqués par le comportement des intrus, certains jeunes combattants se sont levés à leur tour de leur siège, prêts à les évacuer de force de la salle. L’atmosphère était si tendue que Bruno Mavungu a proposé à l’abbé ayant dit la messe que le message soit rendu à la permanence du parti, après la messe. Cadres, combattants et invités se sont ainsi déportés vers Limete où était prévue une activité de l’école du parti. C’est là qu’enfin le Secrétaire général de l’UDPS a pu donner lecture du message qu’Etienne Tshisekedi venait d’adresser aux cadres et combattants, en marge du 34me anniversaire du parti.                                   JPN

Les commentaires sont fermés.