Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/03/2016

Présidentielle 2016. RDC : vers une candidature unique de l’Opposition!


Posté le:
 

C’est tout un symbole de voir tous les dirigeants du G7 autour de Moïse Katumbi à Lubumbashi. La plupart des éditorialistes ont vu dans cette mise en scène, parfaitement organisée, un pas de géant dans l’unification de l’Opposition politique. Il reste que le plus dur est à venir. Faire front commun avec les autres forces politiques et sociales du changement, dont l’UDPS d’Etienne Tshisekedi et la Dynamique de Vital Kamerhe, Martin Fayulu, Jean-Lucien Bussa, Jean-Pierre Bemba avec tant d’autres à l’instar de Freddy Matungulu et Noël Tshiani, suppose que tous s’alignent derrière un candidat commun et adoptent un programme de gouvernement, pour faire face à l’actuelle Majorité au pouvoir.

Les opposants qui nourrissent des ambitions présidentielles, sont-ils prêts à rentrer dans les rangs ? C’est toute la question. Rien n’est gagné d’avance. Les ténors de l’Opposition, du moins ceux qui se battent pour l’alternance, ont encore du pain sur la planche. Si entre le G7 et Moïse Katumbi, il y a une parfaite identité des vues, comme l’affirme Olivier Kamitatu, rien n’indique, cependant, qu’il en sera de même avec les radicaux de l’Opposition.  L’UDPS, par exemple, n’a pas signé la Charte du Front Citoyen 2016. Même si Félix Tshisekedi, Secrétaire national aux Affaires extérieures de l’UDPS, s’y était engagé. Il n’est pas exclu que, d’un jour à l’autre, l’UDPS adhère officiellement au Front Citoyen 2016, ce grand rassemblement qui réunit en son sein,  des partis politiques, des mouvements de la Société civile, ainsi que des personnalités, avec l’objectif d’arracher l’alternance démocratique, à la fin de l’année en cours. Jusque-là, la direction de l’UDPS était écartelée entre la participation au dialogue politique et la poursuite de la lutte politique sur le terrain que ce parti maîtrise le mieux. A l’occasion des festivités de fin d’année 2015 et de présentation de nouvel an 2016, Etienne Tshisekedi, l’opposant historique en convalescence à Bruxelles, avait annoncé son intention de rentrer au pays pour mieux organiser les forces du changement. C’est dire qu’il y a des caciques de l’UDPS qui travaillent  encore et toujours, pour le maintien d’une éventuelle candidature d’Etienne Tshisekedi à la prochaine présidentielle. Pourtant, le sphinx de Limete a pris de l’âge. Son corps est, visiblement, fatigué. Au sein de son propre parti, des voix s’élèvent chaque jour pour exiger la mise en place d’une nouvelle direction. A un moment, il faudra qu’on se rende à l’évidence. Dans le camp de Vital Kamerhe, jusque-là perçu comme un sérieux prétendant au fauteuil présidentiel, on estime que la priorité consiste à remettre le processus électoral sur les  rails. Cela ne signifie pas que Vital Kamerhe n’épouse pas l’idée d’une candidature unique de l’Opposition. La Présidence de la République, disait-il, est une ambition et non une obsession. Comment dénicher l’oiseau rare qui portera les couleurs de l’Opposition ? Clément Kanku a proposé la tenue d’une table-ronde. On ne parle presque plus de l’organisation des primaires. Plus, les échéances s’approchent, mieux, on s’achemine vers une reconfiguration du microcosme politique rd-congolais.


(  Lapros


Read more at http://congosynthese.com/news_reader.aspx?Id=15715#E0y6FxjGx2dRDmd1.99

Les commentaires sont fermés.