Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/03/2016

INTERNATIONALAriqfue de l’Est La campagne de lutte déployée en Tanzanie a déplacé le problème ailleurs.

INTERNATIONALAriqfue de l’Est La campagne de lutte déployée en Tanzanie a déplacé le problème ailleurs.

 Le 1er mars, à Nsanje (Malawi), la foule a brûlé vifs sept hommes, "un à un". Selon la police, l’un d’entre eux avait attiré l’attention par ses conversations téléphoniques et son comportement et avait été retrouvé avec un sac d’os, qui seraient humains; il avait avoué qu’il s’agissait d’os d’albinos. Un mois auparavant, à Neno (dans un autre district du Malawi), la foule avait lynché quatre personnes accusées de sorcellerie.

Qu’est-ce qui explique cette explosion ?

La police du Malawi s’inquiète de cette vague de justice populaire, elle-même liée à une "explosion" des meurtres d’albinos dans le pays. D’un seul en 2013, ils sont passés à 2 en 2014 et 9 au moins en 2015, année qui a connu un total de 45 délits liés au problème : rapts d’albinos, attaques d’albinos, profanation de tombes d’albinos pour prendre les os, transport d’os humains…. Et en 2016, 11 albinos ont déjà été tués et 34 autres ont été victimes d’attaques et souvent mutilés. Selon le président de l’association malawite des albinos (APAM), Boniface Massah, ces chiffres sont cependant sous-estimés, toutes les attaques ne faisant pas l’objet d’une dénonciation à la police.

La suite de ce dossier est à découvrir dans notre "Sélection LaLibre.be" (à partir de 4,83 euros).

Les commentaires sont fermés.