« La tâche qui avait été demandée à notre ministère de la Défense et aux forces armées a été globalement accomplie et j’ordonne donc au ministère de la Défense d’entamer à partir de demain le retrait de la majeure partie de nos contingents militaires de la République arabe syrienne », a dit à la télévision M. Poutine au ministre de la Défense Sergueï Choïgu. Il s’agit du retrait « du gros » des forces russes.

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue syrien Bashar al-Assad se sont mis d’accord par téléphone. Les Russes maintiennent tout de même une présence aérienne en Syrie.

La base aérienne et le port russe toujours protégés

Selon Poutine, son entrée dans la guerre civile syrienne a fait pencher la balance en faveur du gouvernement syrien et a permis de reprendre du territoire aux rebelles. Il a également déclaré que la base aérienne de la Russie et son port à Tartous continueraient à fonctionner normalement. Les deux doivent être protégés « de la terre, de l’air et de la mer ».