Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

29/03/2016

La Libre.be Facebook Twitter RSS MARDI 29 MARS 2016 Chercher sur La Libre.be Chercher Averses de pluie Bruxelles 5°/11° 7 jours de météo Infos trafic en Belgique Radio Accueil ACTU ECONOMIE CULTURE SPORTS LIGHT LIFESTYLE DÉBATS RÉGIONS SÉLECTION LALIB

INTERNATIONAL

Corey Lewandowski, directeur de campagne de Donald Trump, a été inculpé mardi pour un délit mineur de coups et blessures légers contre une journaliste à l'issue d'une conférence de presse le 8 mars, mais le candidat défend l'innocence de son conseiller. Le proche de Donald Trump "a été arrêté ce matin et libéré avec une convocation" au tribunal, a déclaré Adam Brown, porte-parole de la police de Jupiter, en Floride (sud-est).

Dans un document de police, l'enquêteur chargé de l'incident indique qu'il existe suffisamment de faits pour inculper Corey Lewandowski, accusé d'avoir "intentionnellement touché Michelle Fields (...) contre le gré de Michelle Fields".

L'altercation s'est déroulée à l'issue d'une conférence de presse de Donald Trump à Jupiter, dans son club de golf. Michelle Fields, alors journaliste pour le site conservateur Breitbart, suivait Donald Trump pour lui poser une question. Le candidat se dirigeait vers l'arrière de la salle, quand elle dit avoir été violemment tirée par l'avant-bras par Corey Lewandowski, une scène dont fut témoin un journaliste du Washington Post.

Michelle Fields, qui a depuis démissionné de Breitbart, avait photographié des bleus sur son avant-bras gauche comme preuve, mais Corey Lewandowski avait vigoureusement nié toute altercation.

La police de Jupiter a également rendu publiques des images de vidéosurveillance semblant confirmer la version de

 

Les commentaires sont fermés.