Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/04/2016

Dialogue : l’UDPS exige de Kodjo un agenda clair


udps-logoEn dépit de son accord de principe à participer au Dialogue national inclusif, l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social) refuse de donner un chèque blanc au facilitateur Edem Kodjo. Ce parti le fait savoir dans son communiqué d’hier jeudi 14 avril 2016, sous la signature de son Secrétaire général, Bruno Mavungu. On note, dans ce texte, que Tshisekedi et son état-major politique tiennent à la clarification préalable des règles du jeu.

Dans l’entendement de Limete, ce forum devrait se dérouler dans la transparence, le respect de la Constitution ainsi que des délais légaux pour l’organisation des élections présidentielle et législatives nationales. L’UDPS considère le Dialogue comme le tremplin idéal pour formaliser l’alternance au pouvoir, avec la passation pacifique de témoin entre le président sortant et son successeur.

Par conséquent, ce parti est prêt à claque la porte si les choses ne sont pas clarifiées par le Facilitateur à partir de la mise sur pied du Comité préparatoire.

Communiqué de presse de l’UDPS

1. Comme vous le savez, le 06 avril dernier, par communiqué de presse, nous apprenions tous que Madame NKOSAZANA DLAMINI ZUMA, Présidente de la Commission de l’Union Africaine, avait désigné Monsieur Edem KODJO, en qualité de Facilitateur du dialogue politique en République Démocratique du Congo.

2. Pour rappel, aux termes du communiqué n°002/UDPS/PP/016 du 10 avril 2016, le Président Etienne TSHlSEKEDI wa MULUMBA prenait acte de cette désignation de Monsieur Edem KODJO comme Facilitateur, et décidait d’envoyer à celui-ci, une délégation de l’UDPS dument mandatée, dont la mission consistait à s’assurer de la concordance des vues entreles missions confiées au Facilitateur KODJO et la Feuille de Route de l’UDPS pour la sortie de crise, publiée le 14 février 2015, désormais en parfaite harmonie avec la Résolution 2277 du Conseil de Sécurité des Nations Unies.
3. En application de son communiqué n°002IUDPS/PP/016, du 10 avril 2016, le Président Etienne TSHlSEKEDI wa MULUMBA a dépêché, auprès du Facilitateur désigné, les délégués dont les noms ci-après: 1) Bruno MAVUNGU PUATI : Secrétaire Général; 2) Bruno TSHIBALA : Secrétaire Général Adjoint et Porte-parole 3) Félix TSHILOMBO TSHISEKEDI: Secrétaire National aux Relations Extérieures.
4. Le lundi 11 avril 2016, le Facilitateur désigné a accordé une audience à la délégation de l’UDPS dont objet du présent communiqué de presse.
5. A l’occasion de cette audience, la délégation de l’UDPS a tenu à porter à la connaissance de Monsieur Edem KODJO que le dialogue politique qu’il est appelé à conduire et auquel l’UDPS pourrait prendre part est un dialogue politique qui répond aux exigences
ci-après:

1) Un dialogue politique, transparent et associant toutes les parties
prenantes congolaises ;
2) Un dialogue politique qui respecte la Constitution et les délais
qu’elle prescrit pour que les élections présidentielle et législatives
aient lieu en novembre 2016 ;
3) Un dialogue politique qui organise la passation pacifique du
pouvoir à l’issue des élections crédibles et apaisées de novembre 2016
;
4) Un dialogue politique qui tire son fondement, outre notre
constitution, dans les instruments internationaux, aussi bien
l’Accord-cadre d’Addis-Abeba du 24 février 2013 que la Résolution 2277
du Conseil de Sécurité des Nations Unies du 30 mars 2016.
5. En outre, la délégation a tenu à souligner qu’elle était investie
officiellement et constituait le seul canal de transmission de tout
engagement liant le parti dans le cadre de préparation, d’organisation
ou de la tenue éventuelle dudit dialogue.
6. Il va de soi que tout autre échange ou contact avant la désignation
officielle du Facilitateur, c’est-à-dire lors de sa mission ‘de
consultation, soit avant le 06 avril 2016, ne constitue que des
échanges informels dont le parti ne se sent nullement obligé.
7. La délégation de l’UDPS, après avoir fait état du mandat reçu du
Président du Parti, mandat qui court jusqu’au 24 avril 2016, a prévenu
Monsieur Edem KODJO qu’à cette étape de sa mission:
– Elle attend de sa part, après avoir entendu les parties prenantes,
un vade mecum clair où il propose le cadre précis de travail qu’il
entend mener en toute neutralité et impartialité.
– Qu’aucune allusion au dépôt d’une quelconque liste de l’UDPS aux
fins de participer à un éventuel comité préparatoire du dialogue n’est
pas à l’ordre du jour.
Pour permettre à la délégation de l’UDPS de faire son rapport au
Président Etienne TSHISEKEDI wa MULUMBA, il a été demandé au
Facilitateur désigné d’apporter formellement la réponse à chacune de
nos préoccupations, qui sont avant tout celles de notre peuple.
Fait à Kinshasa, le 14 avril 2016
Bruno Mavungu Puati
Secrétaire Général

Les commentaires sont fermés.