Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

21/04/2016

La revue de presse de ce jeudi 21 avril 2016

La revue de presse de ce jeudi 21 avril 2016  


Post� le:
 

 La défense du Premier ministre Matata Ponyo devant l’Assemblée  nationale a fait la une de plusieurs journaux parus dans la capitale congolaise. A ce sujet, Forum des As titre : «Matata révèle avoir investi plus de 4 milliards USD dans le social ». Le quotidien rapporte les propos du Premier ministre qui, devant les députés nationaux, a affirmé que des progrès considérables ont été réalisés «à l’issue de ses quatre ans à la Primature».

Matata Ponyo, cité par le tabloïd, a affirmé que l'investissement du gouvernement, soit près de 28 % du budget a aidé à répondre aux besoins du citoyen congolais.

Le Premier ministre congolais répondait à la question orale avec débat du député crispin Mbindule qui tenait à obtenir de lui des explications sur les six objectifs que le gouvernement s’était fixés pour son quinquennat, souligne le quotidien.

Matata a indexé le vote tardif de certaines lois importantes comme l’un des obstacles à la réussite de son programme.

«Bilan de 4 ans du gouvernement : Matata s’évalue, Minaku contrôle», titre de son côté La Prospérité. Le quotidien estime que le passage du Premier ministre devant l’Assemblée nationale est une avancée significative dans la gouvernance de la RDC.

Parmi ses hauts faits, Matata a notamment cité la baisse considérable de l’incidence de la pauvreté, la diminution de la malnutrition aigüe, l’augmentation du pouvoir d’achat, indique le journal qui estime que la création d’emplois est restée ‘‘relativement’’ faible. En 2015, environ 50.000 emplois ont été créés, d’après les chiffres avancés par le Premier ministre.

Sur le plan des infrastructures, rapporte La Prospérité, le Premier ministre a noté la construction de 750 écoles sur les 1000 prévues et la réhabilitation de près de 23.000 Km de routes praticables.

Le Phare a plutôt vu une vive controverse autour du bilan de Matata. Le quotidien indique qu’après l’intervention du Premier ministre, les députés de la Majorité et de l'opposition ont été divisés sur le bilan du gouvernement. Les uns dressaient un bilan satisfaisant alors que les autres parlaient du bilan mitigé, précise le journal.

Pour Le Phare, à ce stade, il revient seul au peuple congolais d’apprécier les arguments des uns et des  autres, afin d’en tirer ses propres  conclusions.

Sur un autre chapitre, Le Phare annonce un week-end politique très chaud à Kinshasa avec les meetings de l’UDPS, samedi et de la Dynamique de l’opposition dimanche.

Le quotidien rapporte que le premier, avec l’UDPS est prévu samedi 23 avril devant sa permanence, sur l’avenue Zinnias, 10è Rue, quartier Résidentiel, dans la commune de Limete. Le message de circonstance sera livré par Bruno Mavungu, secrétaire général de ce parti de l’opposition, qui aura sûrement reçu d’Etienne Tshisekedi, les consignes requises à communiquer à la «base».

Le second, indique le tabloïd, celui de la Dynamique de l’Opposition, est programmé le dimanche 24 avril dans la zone neutre comprise entre l’avenue de l’Enseignement et le boulevard Triomphal, dans la commune de Kasa-Vubu. Plusieurs orateurs de cette plate-forme politique pourraient se succéder à la tribune, entre autres Vital Kamerhe, Martin Fayulu, Jean-Claude Vuemba, Jean-Lucien Busa, Delly Sessanga, Eve Bazaiba, Mwenze Kongolo, Joseph Olenghankoy pour s’adresser à la population sur les enjeux politiques du moment.

Dans les colonnes du journal, les observateurs notent que les deux activités interviennent dans un climat politique fort trouble et tendu notamment avec la guéguerre entre pro et anti-dialogue, du blocage du Comité préparatoire à la suite des quotas, de l’agitation créée par la Majorité présidentielle suite au dépôt à la Cour Constitutionnelled’une requête en interprétation de l’article 70 de la Constitution.

Pour Le Phare, le choix des dates de ce week-end n’est pas fortuit. L’UDPS et la  Dynamique tiennent sans doute à rappeler au peuple congolais que la démocratisation de l’ex-Zaïre avait été lancée par le Maréchal MobutuSese Seko, alors Président-fondateur du MPR et Président de la République, un certain 24 avril 1990.


(  radiookapi , via lavoixdukasai.blogs 



Les commentaires sont fermés.