Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/07/2016

Examen d’Etat 2016 : les résultats de la ville de Kinshasa sont là

Examen d’Etat 2016 : les résultats de la ville de Kinshasa sont là

 
 
 

exetatTreize jours après la fin de la passation de la 50ème Edition de l’Examen d’Etat qui s’est déroulée du 20 au 23 juin 2016 sur l’ensemble du territoire national, Maker Mwangu Famba, ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté (EPS/INC) est allé présenter, hier mercredi 06 juillet 2016, les résultats de cette session jubilaire au Premier ministre, Augustin Matata Ponyo Mapon. Une présentation qui souligne aussi plusieurs performances, dont la brièveté du délai de publication qui n’a pris que treize jours. Cela, il convient de le noter, grâce aux nouveaux logiciels acquis par l’Inspection générale de l’EPSP pour améliorer à la hauteur de 20% (selon l’Inspection générale) le travail
de correction des copies d’examen et fiabiliser davantage celui de la publication. Conformément aux accords passés, ces résultats ne sont disponibles actuellement qu’à travers une consultation téléphonique d’un site d’une société de téléphonie cellulaire de la place. Ils seront accessibles sur le site www.eduquepsp.cd du ministère de l’EPS/INC après.

Au départ, 624.000 candidats ont participé aux épreuves certificatives de cette 50ème session de l’Examen d’Etat dans l’espoir de décrocher le précieux parchemin que tout le monde nomme « Diplôme d’Etat ». L’annonce du début de publication des résultats a créé un
climat d’angoisse chez les candidats et leurs parents. Mais dans la soirée, ceux qui ont été informés de leurs résultats n’ont pas fait des « folies » tant redoutées aussi bien par l’Hôtel de Ville de Kinshasa qu’a l’Inspection provinciale de la Police Nationale Congolais (PNC). La ministre provinciale en charge de l’Education, Thérèse Olenga Kalonda, avait déjà responsabilisé les parents, les enseignants et les candidats/finalistes eux-mêmes pour éviter toute méconduite sur les routes aussi bien à la clôture de la passation qu’à la publication des résultats. Sinon, toute déviation serait réprimées, conformément à la loi. Le Commissaire provincial de la Police pour la Ville de Kinshasa, Célestin Kanyama, a repris le même avertissement hier, en martelant que la Police était déjà instruite pour ce faire. Ceci a conduit à modérer les ardeurs des lauréats sur les routes kinoises.
SAKAZ

Les commentaires sont fermés.