Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/07/2016

Zimbabwe : Mugabe désavoué par une partie de ses sympathisants

Zimbabwe : Mugabe désavoué par une partie de ses sympathisants

Par Jeune Afrique avec AFP
 

Les anciens combattant ont dénoncé jeudi son attitude dictatoriale, prévenant qu'ils ne le soutiendraient pas lors de l'élection de 2018.

« Nous notons avec inquiétude, choc et une totale consternation le renforcement des tendances dictatoriales incarnées par le président », a déclaré, jeudi 21 juillet, l’Association des vétérans de la guerre de libération du Zimbabwe. Et de marteler : « Nous déclarons (…) désormais qu’aux prochaines élections, nous ne soutiendrons pas un tel dirigeant. »

Dans un texte au ton très ferme, l’association accuse le président au pouvoir depuis l’indépendance de 1980, et plus vieux (92 ans) chef d’État au monde encore en exercice, d’être responsable de l’énorme souffrance de la population destinée à servir son auto-glorification et celle de ses complices. « Le parti de la Zanu-PF au pouvoir a lamentablement échoué à utiliser le mandat qui lui a été donné aux élections générales de 2013 pour résoudre les problèmes économiques qui assaillent notre grande nation », ont encore déploré les anciens vétérans.

Grèves et manifestations

Ces déclarations interviennent dans un contexte de contestation croissante contre le régime. Ces dernières semaines, le pays a connu une série de grèves et de manifestations – les plus importantes depuis des années – pour protester contre la crise économique dans laquelle le pays est embourbé depuis le début des années 2000. Les relations entre le président Mugabe et les anciens combattants se sont aussi récemment dégradées. En février, la police avait lancé des canons à eau et des gaz lacrymogènes pour empêcher une réunion où ils comptaient faire part de leurs doléances et dénoncer des purges au sein du parti présidentiel visant des proches de l’ancienne vice-présidente Joice Mujuru. 

Le communiqué marque donc un tournant dans l’attitude des anciens combattants vis-à-vis du chef de l’État, héros de l’indépendance. Ces vétérans de la guerre d’indépendance ont pourtant joué un rôle capital au début des années 2000 dans la politique de Robert Mugabe, en occupant des fermes appartenant à des Blancs dans le cadre d’une réforme agraire controversée destinée officiellement à redistribuer les terres agricoles à la majorité noire. Cette réforme a provoqué une chute drastique de la production agricole du Zimbabwe, ancien grenier à céréales de la région.

Les commentaires sont fermés.