Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/07/2016

Dialogue : Tshisekedi disqualifie Kodjo

Dialogue : Tshisekedi disqualifie Kodjo  


Posté le:

 Le Facilitateur du dialogue en République Démocratique du Congo, Edem Kodjo,  n’est pas au bout de ses peines. En dépit de son optimisme affiché lors du point de presse qu’il a animé le samedi au siège l’Union Africaine, l’ancien premier ministre togolais vient d’être désavoué par « le Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement ».
 
Le communiqué de presse intitulé : « Deuxième réunion du groupe de soutien au facilitateur du dialogue politique en RDC du 23 juillet 2016 » est l’étincelle qui a mis le feu aux poudres.
 
Dans sa déclaration d’hier dimanche 24 juillet 2016 signé par son chef de file,  Etienne Tshisekedi, à partir de Bruxelles,  le « Rassemblement demande à l’ancien premier togolais de rendre son tablier et à  la présidente de la Commission de l’Union Africaine d’en tirer toutes les conséquences.
 
Ce pavé du sphinx de Limete est tombé dimanche dans la soirée à l’Hôtel Faden House, où Martin Fayulu a donné lecture de Tshisekedi, amenée par le Secrétaire général adjoint de l’UDPS, Bruno Tshibala. C’était  en présence de ses pairs, Delly Sessanga, Olenghankoy,
Patrick Mayombe, etc.
 
EW
 
COMMUNIQUE DU RASSEMBLEMENT
1.      Le Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au
changement a pris connaissance du communiqué de presse intitulé:
«Deuxième réunion du Groupe de soutien au facilitateur du Dialogue
politique national en RDC» du 23 juillet 2016, au nom de l’Union
africaine;
2.      Le Rassemblement rappelle que le communiqué de l’Union africaine du
04 juillet 2016 annonçant la mise en place du groupe de soutien à la
facilitation assigne à celui-ci la mission de mener des consultations
avec toutes les parties prenantes en vue de la mise en oeuvre de la
Résolution 2277.
3.      C’est dans ce cadre qu’une délégation composée du Commissaire à la
paix et à la sécurité dc l’Union Africaine, Smail Chergui, de l’Envoyé
spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour la région des
Grands Lacs, Said Djinnit, et du Directeur général pour l’Afrique de
l’Union européenne, Koen Vervaeke, a rencontré le 09 juillet 2016 à
Bruxelles le Président du Conseil des sages, Monsieur Etienne
Tshisekedi wa Mulumba, assisté d’autres membres du Rassemblement.
4.      Au cours de cette rencontre, un certain nombre d’engagements
avaient été pris entre le Rassemblement et les membres de la
délégation susmentionnée, notamment:
– La transformation du groupe de soutien en groupe de facilitation ;
– L’inopportunité, à ce stade, d’un comité préparatoire, le groupe de
facilitation devant jouer le rôle de ce comité en rapprochant les deux
parties prenantes pour connaître leurs cahiers de charges afin de
fixer un ordre du jour des pourparlers;
– La décrispation de la situation politique par la libération des
prisonniers d’opinions et détenus politiques, la cessation des
poursuites judiciaires arbitraires dirigées contre les leaders de
l’opposition, la levée des mesures d’interdiction contre les médias
privés de l’opposition ainsi que l’arrêt des dédoublements des partis
politiques;
– Le début des travaux des pourparlers étant à fixer lors d’une
réunion d’évaluation entre les deux délégations, après le 31 juillet,
date du meeting du Rassemblement;
5. Le Rassemblement constate, malheureusement, que le contenu du
communiqué de presse du 23 juillet 2016 visé au point 1 ci-dessus est
non seulement un recul regrettable et dangereux par rapport aux
avancées déjà réalisées dans le processus de mise en oeuvre de la
Résolution 2277 du Conseil de Sécurité, à laquelle le Rassemblement
demeure profondément  attaché, mais surtout une provocation
susceptible de remettre en cause tous les efforts déployés à ce jour
dans la recherche d’une voie de sortie pacifique à la crise actuelle;
5.      Le Rassemblement déplore la précipitation avec laquelle Monsieur
Kodjo a lancé, unilatéralement, l’invitation pour les travaux
préparatoires du dialogue au lendemain de la publication des
Ordonnances qui ne satisfont pas aux exigences de libération
inconditionnelle de tous les prisonniers politiques et d’opinion; il
considère que le communiqué du 23 juillet 2016 est une machination de
Monsieur Edem Kodjo et un mépris inacceptable à l’égard du peuple
congolais;
7.      C’est ainsi que le Rassemblement annonce à l’opinion tant nationale
qu’internationale qu’il ne se sent pas concerné par ce communiqué, par
conséquent récuse Monsieur Edem Kodjo et demande à l’Union africaine
de tirer toutes les conséquences qui découlent de cette situation afin
de sauver le processus de mise en oeuvre de la Résolution 2277 du
Conseil de Sécurité sur laquelle reposent les espoirs de notre peuple
d’obtenir pacifiquement l’alternance au pouvoir conformément aux
prescrits de notre Constitution.
8.      Le Rassemblement rappelle les conclusions de la Conférence de
Genval auxquelles ses membres restent attachés et saisit cette
occasion pour appeler le peuple congolais à la vigilance en l’invitant
à venir nombreux assister au grand meeting populaire qu’il organise ce
dimanche 31 juillet 2016 à l’esplanade située entre le boulevard
triomphal et le stade des Martyrs.
Pour le « RASSEMBLEMENT »,
Etienne TSHISEIOEDI WA MULUMBA
Président

(  le phare 

 

Les commentaires sont fermés.