Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

27/07/2016

RD Congo : Étienne Tshisekedi fait son retour à bord d’un jet privé

RD Congo : Étienne Tshisekedi fait son retour à bord d’un jet privé

Par Jeune Afrique
 

L’opposant historique Étienne Tshisekedi, désormais président du Rassemblement, s'apprête à faire son grand retour à Kinshasa le 27 juillet, après deux ans d’exil en Belgique pour raisons médicales.

Un Falcon de douze places a été réservé à cette fin. Il a décollé ce matin vers 7h, avec huit personnes à son bord, et devrait arriver à Kinshasa vers 13h locales. Outre Étienne Tshisekedi, il y avait Marthe, son épouse, d’autres membres de safamille ainsi que des conseillers politiques.

L’avion n’était donc pas plein : il fallait ménager suffisamment d’espace à Tshisekedi pour qu’il puisse s’y reposer. Âgé de 83 ans, il est, en effet, encore fatigué. Il n’a notamment pas pu assister à l’intégralité des entretiens entre le Rassemblement et les envoyés spéciaux occidentaux pour la région des GrandsLacs, organisés au Quai d’Orsay, le 18 juillet.

Sous le regard de Belliard

Ce jour-là, le Quai d’Orsay a en effet été le théâtre d’une rencontre de haut niveau sur la situation en RD Congo. Elle a réuni les leaders du Rassemblement formé par l’opposition (Étienne Tshisekedi et Moïse Katumbi en tête) et plusieurs envoyés spéciaux pour la région des Grands Lacs : l’Américain Tom Perriello, la Britannique Danae Dholakia et le Belge Koen Vervaeke pour le compte de l’UE.

La France était représentée par Guillaume Lacroix, le conseiller Afrique de Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères, et – surtout – par le swahiliphone Jean-Christophe Belliard, le directeur Afrique du ministère, qui suit de très près la situation. Étrangement, l’organisation de cette rencontre n’a pas suscité de protestations de Kinshasa auprès des autorités françaises. Peut-être parce qu’on y espère que, in fine, le Rassemblement participera au dialogue souhaité par le Palais.

 
 
 

Les commentaires sont fermés.