Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/04/2017

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) estime que la nomination du Premier ministre, issu de l’aile Olengankoy constitue une entorse à l’Accord du 31 décembre 2016 et...

 
 

La Conférence épiscopale  nationale du Congo (CENCO) estime que la nomination du Premier ministre, issu de l’aile Olengankoy constitue une entorse à l’Accord du 31 décembre 2016 et explique la persistance de l’accord. Elle l’a dit ce 21 décembre lors d’une conférence de presse.

« La Cenco déplore que les consultations entre le Chef de l’Etat et le Chef de délégation du Rassemblement aux négociations au terme desquelles allait être nommé le Premier ministre n’aient pas eu lieu. Malgré tout, un premier ministre a été nommé. Ceci constitue une entorse à l’Accord de la saint sylvestre et explique la persistance de la crise », dit la CENCO dans une déclaration publiée ce vendredi 21 avril 2017.

Concernant le probable soutien de la Cenco au gouvernement Tshibala, les évêques ont déclaré n’avoir pas de commentaire à faire là dessus.

« Dans cette déclaration les évêques ne font pas un jugement de valeur sur la façon de travailler du Gouvernement Tshibala, mais ils se sont exprimés par rapports au respect de l’Accord de la Saint sylvestre. Les évêques n’ont rien avoir avec la personne du Premier ministre », a dit l’abbé Nshole.

Sur la question du CNSA, la CENCO  a exhorté toutes les parties à poursuivre les négociations en vue de parvenir à la nomination consensuelle d’un acteur devant conduire cet organe.

 » Sur ce deux questions et celle restées pendantes, la Cenco considère que sortir du compromis politique convenu entre les parties prenantes serait violer l’Accord de la Saint Sylvestre. Le consensus ayant été le mode de prise de décisions lors des négociations politiques, la Cenco encourage les acteurs politiques et sociaux à plus d’efforts et de concessions afin de parvenir complète et rapide à la crise », a-t-il poursuivi.

Franck Ngonga

Les commentaires sont fermés.