Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/11/2017

La revue de presse de ce mercredi 08 Novembre 2017

La revue de presse de ce mercredi 08 Novembre 2017  


Posté le: 

 
 
 POINT D'ACHAT ET DE VENTE
 

 Les journaux parus mercredi 8 novembre à Kinshasa s’intéressent notamment aux déclarations de principaux partis politiques de l’opposition publiées mardi, en rapport avec le calendrier global des élections publié par la CENI.

D’après Le Potentiel, les principaux leaders de l’opposition qui ont préféré évoluer en ordre dispersé en faisant des déclarations chacun de leur côté, ont cependant condamné à l’unanimité le calendrier électoral présenté par la CENI.

 Le journal qui a scruté les différentes déclarations politiques publiées mardi par le MLC, l’UNC et le Rassemblement en rapport avec ce chronogramme, note que pour les trois principales formations politiques de l’opposition et leurs alliés, « ce calendrier viole à la fois la Constitution, l’Accord du 31 décembre 2016 et la loi électorale ».

Ces formations politiques estiment que le chronogramme de la CENI « n’est pas consensuel et revêt un caractère mensonger et frauduleux». Dans cette optique, elles appellent tous les Congolais à la vigilance et à la mobilisation en vue de libérer le processus électoral, d’ici le 31 décembre 2017, sur base de l’article 64 de la Constitution, rapporte le quotidien.

Forum des As s’intéresse particulièrement à la déclaration du Rassemblement/Limete publiée mardi et note que, pour ce regroupement politique, le calendrier électoral publié le dimanche 5 novembre par la CENI, « confirme une fois de plus, qu’avec la CENI et le président Joseph Kabila à la tête de l’Etat congolais, on ne saurait espérer l’organisation rapide des élections en vue de l’alternance au pouvoir en RDC ».
Ce regroupement, poursuit le journal, persiste et signe qu’il est possible d’organiser les élections au plus tard le 30 juin prochain.

Et pour participer à ces élections, le Rassemblement pose notamment comme préalables « la reconfiguration de la Centrale électorale, l’élaboration d’un budget des élections  assorti d’un plan de décaissement avec des rubriques  précises et claires », fait savoir pour sa part La prospérité.

Le président Kabila,  dont ce plateforme politique exige du reste  le départ à fin décembre 2017, ne doit ni se mêler, ni être mêlé à ce processus électoral, a écrit Pierre Lumbi Okongo, le Président du Conseil de sages du Rassemblement, dans un communiqué publié mardi, souligne le confrère.

La position de ces trois forces politiques face au calendrier proposé par la CENI contraste avec celle de l’opposition prenant part au gouvernement d’union nationale.

Dans une déclaration publiée mardi 7 novembre, les membres de cette aile de l’opposition affirment « prendre acte du calendrier électoral publié par la CENI et jugent réaliste ce chronogramme », rapporte de son côté L’Avenir.

Quant aux préalables soulevées par la commission électorale pour respecter ce chronogramme, ces opposants participant au gouvernement appellent à la tenue d’une tripartite entre la CENI, le Conseil national de suivi de l’accord (CNSA) et le gouvernement pour statuer sur ces contraintes soulevées, lit-on dans les colonnes du quotidien.

Alors que les leaders de l’opposition n’accordent pas leurs violons pour une position commune face au chronogramme proposé par la CENI, le président  Joseph Kabila de son côté a réuni les ténors du PPRD à Kingakati (un faubourg situé à l’extrême Est de Kinshasa) pour les instruire de se « préparer à gagner les élections », renseigne Cas-info.ca.

Le site web d’infos considère cette réunion de Kingakati comme une première réaction en « off » de Joseph Kabila depuis la publication le dimanche 5 novembre du calendrier électoral par la CENI.

En rapport avec cette réunion de Kingakati, Kinshasatimes.cd épingle la présence lors de cette rencontre du vice-président de la CENI, Norbert Basengezi.

Le site d’information en ligne estime que la participation de ce haut cadre de la CENI à cette réunion stratégique de Joseph Kabila et ses troupes est en contradiction avec l’article 21 de la loi organique de la CENI et le serment qu’il a prêté : « N’exercer aucune activité susceptible de nuire à l’indépendance, à la neutralité, à la transparence et à l’impartialité de la CENI».

De l’avis du site d’actualités, l’impartialité de la CENI a été entachée mardi à Kingakati. 

(  ro , )

image: http://congosynthese.com/ImgNews/revue-presse-120717-800px.jpg

       


 

Écrire un commentaire