Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/11/2017

Revue de presse du jeudi 9 novembre 2017

 
Revue de presse du jeudi 9 novembre 2017  

Posté le: 

 
 
 
 POINT D'ACHAT ET DE VENTE 
Sur base des révélations faites par le député Juvénal Munubo, La Tempête des tropiques estime que «USD 40 milliards pour le budget exercice 2018 contre 7 milliards [2017] sont des prévisions loin de la réalité économique actuelle». Citant une source confidentielle proche de la Primature, explique le journal, le député Juvénal Munobo Mubi a démontré que l’ambition du Premier ministre Bruno Tshibala de présenter un tel budget est une véritable utopie.
 
Autre sujet qui a intéressé la presse ce matin, c’est la signature par le vice-premier ministre et ministre des Affaires Etrangères et de l’Intégration régionale de l’arrêté concernant le passeport biométrique. D’après Actualité.cd, Léonard She Okitundu a signé cet arrêté qui fixe à 185 $ le prix d’un passeport biométrique et à 100 $ pour tous les détenteurs des passeports semi-biométriques. L’arrêté ministériel rappelle tout de même qu’à dater du 15 janvier 2018 les passeports semi-biométrique n’auront plus cours, malgré leur délai de validité de 5 ans, souligne le média en ligne.
 
Au sujet des élections en RDC, Le Potentiel annonce la «rencontre attendue entre Joseph Kabila et le ministre britannique pour l’Afrique». Les Etats-Unis d’Amérique et la France ayant déjà donné leur position par rapport au calendrier électoral, explique le quotidien, il est donc attendu que l’envoyé de la Grande-Bretagne, Rory Stewart, exprime aussi sa position sans équivoque sur le calendrier électoral en RDC et obtienne des garanties du président de la République pour que le processus se passe dans un climat apaisé.
 
Et pour l’application de ce calendrier électoral, le « Gouvernement est déterminé à faire sa part », notamment pour le financement des élections, soutient le quotidien du Groupe L’Avenir, évoquant les propos tenus par Lambert Mende Omalanga, porte-parole du gouvernement, mercredi devant la presse. Ce dernier renvoie les opposants, qui crient à la non-conformité de ce calendrier, à la Cour constitutionnelle.
 
La Prospérité publie l’intégralité de la « contre-attaque» de M. Mende. «A  lire attentivement sa déclaration, la redistribution des cartes qui s’en dégage est telle que nul, du côté de l’Opposition radicale, ne saurait être épargné.  Sur toute la ligne donc, Mende, dans sa contre-attaque,  rejette toutes les accusations du Rassemblement, de l’UNC, du MLC ou même d’une frange importante de la société civile », analyse le quotidien.
 
Le Phare fait remarquer que la CENI, lors de la publication du calendrier électoral le dimanche dernier, a mis en exergue une panoplie des contraintes de nature à constituer des blocages pour la tenue et l’organisation des élections prévues pour l’année prochaine. Elle en a oublié celle qui apparait comme la plus importante. A savoir : l’existence des milices à travers de nombreux coins et recoins du pays, explique le tabloïd.
 
Mais au-delà de toutes contraintes, la MONUSCO, citée par Forum des As appelle la classe politique à s’engager pour des élections apaisées. «C’est cette transition que nous souhaitons accompagner », a soutenu la porte-parole intérimaire de de la mission onusienne, Florence Marshall [Merci de corriger l’orthographe du nom de cette dame], insistant sur le fait que cette période soit accompagnée de mesures de confiance qui avaient été décidées lors de la signature de l’Accord de la Saint Sylvestre.
 

(  ro ,)



Écrire un commentaire