Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/11/2017

La CENCO demande au Parlement de rejeter toute initiative de révision constitutionnelle

La CENCO demande au Parlement de rejeter toute initiative de révision constitutionnelle  


Posté le: 

 
La Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) a demandé au Parlement de rejeter toute initiative de révision et de changement de constitution pendant la période préélectorale et électorale. « (au parlement d’)assurer le contrôle de l’exécution du budget concernant les élections, rejeter, selon l’esprit de l’Accord de la Saint-Sylvestre, toute initiative de révision et de changement de constitution pendant la période préélectorale et électorale », demandent les évêques dans une déclaration lue ce lundi 27 novembre 2017.
En même temps, l’épiscopat demande au Parlement d’adopter avec diligence les lois « justes » qui garantissent la tenue des élections.
Le gouvernement a de déposer le projet de révision de la loi électorale au bureau de l’Assemblée nationale. Pour sa part, le bureau de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) dit espérer que cette loi soit adoptée avant le 30 novembre pour être promulguée au plus tard le 15 décembre 2017.

(  Actuailt

 

 

e.cd ,

La CENCO demande explicitement à Kabila de déclarer qu’il ne sera pas candidat à la prochaine présidentielle

 
 

La CENCO demande explicitement à Kabila de déclarer qu’il ne sera pas candidat à la prochaine présidentielle  


Posté le: 

 La Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) a demandé à Joseph Kabila de déclarer publiquement qu’il ne sera pas candidat à la prochaine présidentielle. Dans une déclaration lue ce lundi 27 novembre 2017 par son secrétaire général Abbé Donatien N’shole, l’épiscopat a également sollicité l’implication du président de la république dans l’application des mesures de décrispation politique.

En octobre dernier, la CENCO avait déjà demandé à Nikki Haley, ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, d’obtenir de Kabila qu’il ne se représentera pas comme candidat aux prochaines élections.

Mgr Marcel Utembi Tapa, archevêque de Kisangani et président de la CENCO, avait constaté la mauvaise foi dans l’application de l’Accord du 31 décembre 2016 et appelé à davantage d’engagement à tous les niveaux, en appui aux messages des évêques.

« Lors de ces assises, ayant constaté la mauvaise foi dans l’application de l’Accord de la Saint-Sylvestre conclu pour une sortie pacifique de la crise et en tenant compte de la situation de plus en plus dramatique dans laquelle nous vivons, nous avons décidé d’adresser au peuple dont nous avons la charge un message. Ce message d’orientation pastorale atteindra son objectif si les différentes recommandations faites aux uns et aux autres sont suivies. C’est pourquoi, j’exhorte chacun de vous, en appui à notre message, de faire les plaidoyers nécessaires dans le réseau de ses relations au niveau local, national et international à cette fin. La présidence de la CENCO s’engage à faire autant au niveau des institutions attitrées », avait-il déclaré à la clôture ce vendredi 24 novembre 2017 de la réunion de l’assemblée plénière extraordinaire de la CENCO.

Rachel Kitsita

 

(  Actuailte.)



25/11/2017

La revue de presse de ce Vendredi 24 Novembre 2017

 
 

La revue de presse de ce Vendredi 24 Novembre 2017  

Les journaux parus vendredi 24 novembre à Kinshasa commentent plusieurs sujets d’actualité dont l’hommage de la Majorité présidentielle (MP) rendu jeudi à l’ancien président zimbabwéen Robert Mugabe et les exigences du Rassemblement pour organiser une transition après le 31 décembre.

 

 
A la veille de la prestation de serment du nouveau président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, la MP a promis de garder en mémoire le souvenir de la lutte de l’ancien Président Mugabe, à travers la SADC, pour la sauvegarde de la souveraineté du peuple congolais et de l’intégrité territoriale de la RDC, rapporte L’Avenir.
 
Ici, référence est faite à la promptitude avec laquelle Robert Mugabe avait dépêché l’armée de son pays pour sauver la RD Congo victime d’une guerre injuste, appelée guerre d’agression et d’occupation du pays de 1998.
 
Dans une déclaration faite à la presse par son porte-parole André-Alain Atundu, la plateforme politique au pouvoir en RDC a également exhorté la ZANU/PF, le parti au pouvoir en Zimbabwe, et tous les acteurs politiques du pays à garder l’héritage de liberté et d’indépendance légué au Zimbabwe par le Président Mugabe, Héros de l’indépendance, lit-on dans les colonnes du quotidien.
 
 Une autre déclaration qui a intéressé la presse kinoise parue ce vendredi est celle faite jeudi par le Rassemblement.
 
En séminaire de réflexion du 20 au 21 novembre 2017 en rapport avec la crise politique actuelle, les membres de cette plateforme politique ont fustigé dans leur déclaration finale le caractère « non consensuel du calendrier électoral rendu public dernièrement par la CENI ainsi que sa non-conformité à la Constitution et à l’accord du 31 décembre 2016 », rapporte Le Phare.
 
Dans cette communication à la presse, cette plateforme politique s’est déclarée cependant « disposée » à souscrire au chronogramme de la CENI mais sous certaines conditions. Parmi ces conditions, la libération des prisonniers politiques et d’opinions dont Eugène Diomi Ndongala, Jean Claude Muyambo, Franck Diongo, Huit Mulongo ainsi que tous les cadres et militants des partis de l’opposition privés de liberté en raison de leur engagement politique, précise le tabloïd.
 
Le Potentiel qui commente cette actualité ajoute que les partis politiques membres du Rassemblement ont exigé également la fin des procédures judiciaires contre l’ex-gouverneur du Katanga Moïse Katumbi et son retour « sans condition» et en toute sécurité.
 
Selon ce communiqué, poursuit le journal,  les membres de cette plateforme politique exigent également le départ de Joseph Kabila du pouvoir au plus tard le 1er janvier de l’année 2018, estimant qu’il est  responsable de la crise qui déchire le pays, renchérit le confrère.
 
Et face à ce qui parait déjà comme une divergence des vues entre le Rassemblements et la MP pour sortir de la crise qui se profile à l’horizon en RDC, le parti politique «Le Centre » préconise « la convocation urgente d’une Table Ronde inclusive en vue d’une sortie de crise», fait savoir pour sa part La Prospérité.
 
Le Pape a prié jeudi pour la paix en RDC en la basilique Saint-Pierre de Rome, indique de son côté Actualité.cd. Dans sa courte homélie, le pontife argentin a notamment suggéré aux dirigeants et autres parties prenantes des conflits de favoriser les solutions pacifiques, rapporte le site web d’infos.

 

(  ro , via )