Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/04/2018

La revue de presse de ce Lundi 23 Avril 2018

 
 

La revue de presse de ce Lundi 23 Avril 2018

  • Monday, April 23, 2018
  •  
 

L’accord conclu entre le gouvernement, l’UDPS et la famille d’Etienne Tshisekedi pour le rapatriement de sa dépouille et l’organisation de ses funérailles à Kinshasa est l’un des principaux sujets développés par la presse kinoise parue ce lundi 23 avril.

La Prospérité salue « un pas décisif qui vient d’être franchi » dans le dossier du rapatriement de la dépouille d’Etienne Tshisekedi à Kinshasa, en annonçant la signature samedi d’un accord de principe entre la famille d’Etienne Tshisekedi, son parti politique ainsi que les autorités congolaises sur l’organisation des funérailles de l’illustre disparu à Kinshasa.

Ce compromis sanctionne au propre comme au figuré la fin d’âpres tractations secrètes entre les trois parties, rapporte le quotidien, révélant que ce dénouement est à mettre notamment à l’actif du Président du Conseil national de Suivi de l’accord (CNSA) et de Me Jean Mbuyu, le Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de sécurité. Les deux personnalités se sont investi totalement dans la facilitation de ce dossier qui n’a que trop duré, fait savoir le journal.

Que dit alors cet accord ?

Ce compromis porte sur la prise en charge totale des obsèques par le trésor public, le Palais du peuple est choisi comme site d’accueil des funérailles et le domaine privé familial situé dans la commune de la N’Sele comme lieu d’inhumation, résume Le Phare, ajoutant qu’il reste à fixer la date du rapatriement effectif du corps de l’illustre disparu et le programme de ses obsèques.

Le journal se demande cependant pourquoi on a perdu 14 mois pour retenir finalement le Palais du Peuple, cadre proposé en son temps par l’UDPS pour l’organisation des funérailles. Le confrère espère néanmoins que cette fois c’est la bonne et qu’aucun nouveau malentendu ne va intervenir au niveau du programme des funérailles.

Forum des As salue « le triomphe du dialogue », relevant le fait que les trois parties impliquées dans l’organisation des funérailles d’Etienne Tshisekedi conviennent pour la première fois de faire une trêve politique, le temps d’organiser des obsèques dignes de son rang à l’illustre disparu. Un Happy end qui augure peut-être des lendemains meilleurs, pense le quotidien.

«Le caractère solennel que le pouvoir et la famille autant que l’UDPS ont voulu conférer à la cérémonie de signature du communiqué conjoint est une invitation à un voyage commun pour une destination inconnue», commente d’ailleurs Le Soft International qui s’intéresse aux à-côtés de cet accord.

Le quotidien pense qu’avec la signature samedi de cet accord pour les funérailles de son père, Felix Tshiekedi est pratiquement à la porte de l’exécutif, « lui qui a toujours voulu être en fonction afin qu’il organise lui-même les obsèques de son très regretté père », note le confrère. Mais franchira-t-il le pas, s’interroge le journal?

En tout cas, du côté de l’UDPS, bien que « dangereuse », l’idée séduit, renseigne Politio.cd qui révèle les coulisses des tractations qui ont conduit au compromis trouvé samedi dernier. A en croire le media en ligne, ces tractations ont été initiées depuis janvier par des proches collaborateurs du président Kabila qui à l’époque avaient expliqué à l’actuel président de l’UDPS que la volonté du pouvoir est d’apaiser la tension en évoquant un retour dans les accords de la Saint-Sylvestre et , concrètement, que Félix Tshisekedi endosse le poste de Premier ministre.

« Félix Tshisekedi avait alors refusé, posant comme préalable à toutes négociations avec le pouvoir, l’enterrement de son père en RDC » a rapporté une source proche du dossier à Politico.cd.

Et maintenant que l’accord est trouvé avec le pouvoir pour l’organisation des obsèques de son père, what’s next ? s’interroge le site d’actualité sans donner des réponses.

 

 

La revue de presse de ce Lundi 23 Avril 2018

 
 

La revue de presse de ce Lundi 23 Avril 2018

  • Monday, April 23, 2018
  •  
 

L’accord conclu entre le gouvernement, l’UDPS et la famille d’Etienne Tshisekedi pour le rapatriement de sa dépouille et l’organisation de ses funérailles à Kinshasa est l’un des principaux sujets développés par la presse kinoise parue ce lundi 23 avril.

La Prospérité salue « un pas décisif qui vient d’être franchi » dans le dossier du rapatriement de la dépouille d’Etienne Tshisekedi à Kinshasa, en annonçant la signature samedi d’un accord de principe entre la famille d’Etienne Tshisekedi, son parti politique ainsi que les autorités congolaises sur l’organisation des funérailles de l’illustre disparu à Kinshasa.

Ce compromis sanctionne au propre comme au figuré la fin d’âpres tractations secrètes entre les trois parties, rapporte le quotidien, révélant que ce dénouement est à mettre notamment à l’actif du Président du Conseil national de Suivi de l’accord (CNSA) et de Me Jean Mbuyu, le Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de sécurité. Les deux personnalités se sont investi totalement dans la facilitation de ce dossier qui n’a que trop duré, fait savoir le journal.

Que dit alors cet accord ?

Ce compromis porte sur la prise en charge totale des obsèques par le trésor public, le Palais du peuple est choisi comme site d’accueil des funérailles et le domaine privé familial situé dans la commune de la N’Sele comme lieu d’inhumation, résume Le Phare, ajoutant qu’il reste à fixer la date du rapatriement effectif du corps de l’illustre disparu et le programme de ses obsèques.

Le journal se demande cependant pourquoi on a perdu 14 mois pour retenir finalement le Palais du Peuple, cadre proposé en son temps par l’UDPS pour l’organisation des funérailles. Le confrère espère néanmoins que cette fois c’est la bonne et qu’aucun nouveau malentendu ne va intervenir au niveau du programme des funérailles.

Forum des As salue « le triomphe du dialogue », relevant le fait que les trois parties impliquées dans l’organisation des funérailles d’Etienne Tshisekedi conviennent pour la première fois de faire une trêve politique, le temps d’organiser des obsèques dignes de son rang à l’illustre disparu. Un Happy end qui augure peut-être des lendemains meilleurs, pense le quotidien.

«Le caractère solennel que le pouvoir et la famille autant que l’UDPS ont voulu conférer à la cérémonie de signature du communiqué conjoint est une invitation à un voyage commun pour une destination inconnue», commente d’ailleurs Le Soft International qui s’intéresse aux à-côtés de cet accord.

Le quotidien pense qu’avec la signature samedi de cet accord pour les funérailles de son père, Felix Tshiekedi est pratiquement à la porte de l’exécutif, « lui qui a toujours voulu être en fonction afin qu’il organise lui-même les obsèques de son très regretté père », note le confrère. Mais franchira-t-il le pas, s’interroge le journal?

En tout cas, du côté de l’UDPS, bien que « dangereuse », l’idée séduit, renseigne Politio.cd qui révèle les coulisses des tractations qui ont conduit au compromis trouvé samedi dernier. A en croire le media en ligne, ces tractations ont été initiées depuis janvier par des proches collaborateurs du président Kabila qui à l’époque avaient expliqué à l’actuel président de l’UDPS que la volonté du pouvoir est d’apaiser la tension en évoquant un retour dans les accords de la Saint-Sylvestre et , concrètement, que Félix Tshisekedi endosse le poste de Premier ministre.

« Félix Tshisekedi avait alors refusé, posant comme préalable à toutes négociations avec le pouvoir, l’enterrement de son père en RDC » a rapporté une source proche du dossier à Politico.cd.

Et maintenant que l’accord est trouvé avec le pouvoir pour l’organisation des obsèques de son père, what’s next ? s’interroge le site d’actualité sans donner des réponses.