Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/07/2016

II ème Congrès de l’UDPS : 400 délégués attendus

II ème  Congrès de l’UDPS : 400 délégués attendus

 

tshisekediInstituée par le président national de l’UDPS Etienne Tshisekedi en novembre 2015  mais opérationnelle au début de cette année, la commission préparatoire du second congrès de l’UDPS a  terminé ses travaux, il ya de cela quelques mois. En raison  probablement des
contraintes politiques de ces derniers mois, Marie Cécile Ntumba , coordonnatrice de ladite commission, a différé la remise officielle des conclusions de travaux à Victor Wakwenda, le directeur de cabinet d’Etienne Tshisekedi.

Mais cela a été chose faite le vendredi 22
juillet 2016 à la résidence du lider maximo.
Ntumba Nseya, relayée par moments par Marcellin Bilomba, lui aussi
membre du comité préparatoire du congrès, est revenue le week-end
passé de manière sommaire sur les grandes lignes de leur rapport de
travail.
En somme, a fait remarquer Ntumba Nseya, les 26 membres du comité
préparatoire se sont  attelés surtout à revisiter certains prescrits
des textes légaux issus du premier congrès de l’UDPS  pour optimiser
le fonctionnement des organes et autres structures du parti. Ceci dans
le cadre des objectifs à atteindre pendant les cinq prochaines années.
Elaborer l’étude de faisabilité de la tenue du congrès, préparer les
documents de travail, centraliser les avis et suggestions des organes
centraux, proposer la liste des délégués, proposer le budget…… sont
cinq des six missions assignées au comité préparatoire.
Autres précisions fournies par ce cadre de l’UDPS est qu’Etienne
Tshisekedi est déjà entré en possession des conclusions de leurs
travaux dans la foulée du Conclave de Genval. C’est seulement quand le
président du parti va leur retourner les travaux de la commission
préparatoire avec certainement des retouches qu’ils vont à leur tour
distribuer des copies de ce texte aux fédérations de l’UDPS.
Marie-Cécile Ntumba a fait savoir qu’en raison de l’actualité
politique de l’heure, il n’est pas possible d’avancer la date du
démarrage du second congrès de l’UDPS.  Se prêtant aux questions des
médias, Bilomba a expliqué que comme Kinshasa compte quatre
fédérations, les principaux animateurs de ces organes sont d’office
retenus pour le second congrès de l’UDPS.
Les soixante membres de l’exécutif du parti sont tous congressistes.
Conformément aux statuts du parti, la commission a retenu 320 délégués
à titre indicatf, a indiqué Marcellin Bilomba. Il a souligné que le
président national de l’UDPS peut aussi de son côté convier au moins
80 invités au second congrès.  Quant aux termes de référence, cela est
du ressort du Bureau dudit congrès.
Ayant reçu les conclusions ficelées par la commission préparatoire du
second congrès, Wakwenda a félicité l’ensemble des membres du comité
préparatoire pour la qualité du travail abattu.
Jean-Pierre Nkutu

Les alliés de Tshisekedi lancent « Débout 27 juillet »

Les alliés de Tshisekedi lancent « Débout 27 juillet »

 

Etienne-TshisekediLa « Coalition » des alliés du président de l’UDPS, Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, a lancé, depuis le vendredi 22 juillet 2016, l’opération « Debout 27 juillet ». Son objectif : mobiliser massivement les militants pour un accueil digne et fier à Etienne Tshisekedi. Icône, visionnaire et seul leader naturel, selon le coordonateur de ce regroupement, Lisanga Bonganga, Tshisekedi sera incontestablement dans la capitale congolaise le mercredi 27 juillet 2016.

Occasion pour lui de rappeler qu’à Genval (Bruxelles/Belgique),
l’Opposition avait choisi l’unité, dans toutes ses nuances et
diversités, la transparence et l’humilité, « fruit des compromis
fastidieux et laborieux », seule voie pour imposer la mise en œuvre
intégrale de la Résolution 2277 du Conseil de sécurité des Nations
Unies et le respect de notre Constitution en vue de permettre
l’alternance démocratique au 19 décembre 2016.
Cependant, a relevé Lisanga Monganga, cet acquis est déjà mis à mal
par un des alliés de taille du « Rassemblement » des forces de Genval,
le G7. « D’une part, ils font une fuite en avant ; et de l’autre, ils
vont à la rencontre avec Mr Edem Kodjo et reviennent sur le dialogue
version Tripartite, entendez le pouvoir, l’opposition et la CENI »
a-t-il accusé. D’où sa dénonciation et sa condamnation de
l’incohérence, comportement de nature à fragiliser le jeune et nouveau
« Rassemblement » qui n’à que 45 jours depuis sa naissance.
Tout en avertissant le G7, Lisanga Bonganga a tenu à rappeler à ses
animateurs que le Rassemblement ne doit en aucun cas servir de lieu de
retraitement des huiles contaminées, appelées communément « SAE foutue
». « Le peuple congolais ne tolérera plus jamais la substitution ou la
troisième voie comme du vieux temps de l’USORAL de triste mémoire… »
a-t-il lancé, en faisant un appel de vigilance tout azimut aux alliés
du président Tshisekedi.
Tshieke Bukasa

24/07/2016

Retour de Tshisekedi: le général Kanyama affirme avoir pris les dispositions sécuritaires

Retour de Tshisekedi: le général Kanyama affirme avoir pris les dispositions sécuritaires  


Posté le:

Le commissaire provincial de la police de Kinshasa, Célestin Kanyama a affirmé, samedi 23 juillet, avoir arrêté des stratégies pour assurer la sécurité lors du retour d’Etienne Tshisekedi au pays.

Le président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) rentre mercredi 27 juillet par l’aéroport international de Ndjili, après avoir passé deux ans en Belgique, où il était évacué pour des raisons médicales.

«A ce qui concerne la sécurité de Monsieur Etienne [Tshisekedi], on a pris toutes les dispositions pour l’acheminer chez lui à la maison et tout se passera bien», a assuré le général Célestin Kanyama.

Le commissaire provincial de la police l’a dit au terme d’un échange qu’il a eu, samedi à Kinshasa, avec les membres de l’UDPS, en présence de la MONUSCO. Cette rencontre a planché sur l’encadrement de la foule à l'arrivée d'Etienne Tshisekedi.

«Pour les installations à l’aéroport, il faudrait que nous ayons quinze personnes, identifiées avec la liste à l’appui qu’on remettra à la police et quarante autres à l’extérieur des installations. Dans cette seconde liste, on va ajouter deux chauffeurs», a-t-il poursuivi.

Le général Kanyama a indiqué qu’à part des personnes listées, les autres qui pourront faire le déplacement de l’aéroport de Ndjili se mettront au-delà de la chaussée [boulevard Lumumba].

De son côté, Etienne Tshisekedi se propose de tenir, avec d’autres membres de l’opposition, un meeting, dimanche 31 juillet prochain sur le boulevard triomphal, à Kinshasa.

En juin dernier, le président de l’UDPS avait réaffirmé à Edem Kodjo son refus de participer au dialogue convoqué par le président Joseph Kabila.

En lieu et place, Etienne Tshisekedi comme la majorité des opposants se disent favorables au dialogue conforme à la résolution 2277 du Conseil de sécurité des Nations unies et l’Accord-cadre d’Addis Abeba.

(  Radiookapi