Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/04/2017

Nomination de Bruno Tshibala : « Kabila n’a résolu aucun problème », selon Jean-Marc Kabund

Nomination de Bruno Tshibala : « Kabila n’a résolu aucun problème », selon Jean-Marc Kabund

 

Jean-Marc Kabund, secrétaire général de l'UDPS lors de la reprise des travaux du dialogue inclusif le 21/12/2016 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

 

La nomination de Bruno Tshibala comme Premier ministre est « un non-événement » pour l’UDPS et le Rassemblement d’une manière générale, a affirmé vendredi 7 avril, le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Jean-Marc Kabund. Pour lui, « M. Kabila n’a résolu aucun problème, tout au contraire, il en a créé davantage ».
 
Dans une ordonnance présidentielle lue vendredi à la télévision nationale (RTNC), le président Joseph Kabila a nommé Bruno Tshibala au poste de Premier ministre, en remplacement de Samy Badibanga.
 
« Cette nomination intervient dans un moment très tendu où le peuple congolais attendait la mise en œuvre sans faille de l’accord du 31 décembre 2016 qui reste l’unique cadre légal et légitime des institutions de la République », a déclaré Jean-Marc Kabund, estimant que la nomination de Bruno Tshibala ne repose sur aucun cadre juridique.
 
« La constitution étant violée par M. Kabila, l’unique cadre qui pouvait régir une telle nomination est l’accord du centre interdiocésain. Mais cette nomination ne cadre pas avec cet accord. Selon ce que j’apprends, dans l’ordonnance qui a nommé M. Tshibala, nulle part on fait allusion à l’accord du 31 décembre », s’étonne le secrétaire général de l’UDPS.
 
Jean Marc Kabund annonce que son parti va continuer à revendiquer la mise en œuvre de l’accord pour que les élections soient organisées  avant la fin de cette année et appelle le peuple au calme.
 
« Que notre peuple garde son calme. Nous sommes là et nous allons revendiquer la mise en œuvre de l’accord pour l’organisation des élections avant la fin de cette année », a assuré le secrétaire général de l’UDPS.

Lire aussi sur radiookapi.net: 
 

- See more at: http://www.radiookapi.net/2017/04/08/actualite/politique/nomination-de-bruno-tshibala-kabila-na-resolu-aucun-probleme-selon#sthash.JC4sj8tQ.dpuf

Nomination de Bruno Tshibala : « Kabila n’a résolu aucun problème », selon Jean-Marc Kabund

Nomination de Bruno Tshibala : « Kabila n’a résolu aucun problème », selon Jean-Marc Kabund

 

Jean-Marc Kabund, secrétaire général de l'UDPS lors de la reprise des travaux du dialogue inclusif le 21/12/2016 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

 

La nomination de Bruno Tshibala comme Premier ministre est « un non-événement » pour l’UDPS et le Rassemblement d’une manière générale, a affirmé vendredi 7 avril, le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Jean-Marc Kabund. Pour lui, « M. Kabila n’a résolu aucun problème, tout au contraire, il en a créé davantage ».
 
Dans une ordonnance présidentielle lue vendredi à la télévision nationale (RTNC), le président Joseph Kabila a nommé Bruno Tshibala au poste de Premier ministre, en remplacement de Samy Badibanga.
 
« Cette nomination intervient dans un moment très tendu où le peuple congolais attendait la mise en œuvre sans faille de l’accord du 31 décembre 2016 qui reste l’unique cadre légal et légitime des institutions de la République », a déclaré Jean-Marc Kabund, estimant que la nomination de Bruno Tshibala ne repose sur aucun cadre juridique.
 
« La constitution étant violée par M. Kabila, l’unique cadre qui pouvait régir une telle nomination est l’accord du centre interdiocésain. Mais cette nomination ne cadre pas avec cet accord. Selon ce que j’apprends, dans l’ordonnance qui a nommé M. Tshibala, nulle part on fait allusion à l’accord du 31 décembre », s’étonne le secrétaire général de l’UDPS.
 
Jean Marc Kabund annonce que son parti va continuer à revendiquer la mise en œuvre de l’accord pour que les élections soient organisées  avant la fin de cette année et appelle le peuple au calme.
 
« Que notre peuple garde son calme. Nous sommes là et nous allons revendiquer la mise en œuvre de l’accord pour l’organisation des élections avant la fin de cette année », a assuré le secrétaire général de l’UDPS.

Lire aussi sur radiookapi.net: 
 

- See more at: http://www.radiookapi.net/2017/04/08/actualite/politique/nomination-de-bruno-tshibala-kabila-na-resolu-aucun-probleme-selon#sthash.JC4sj8tQ.dpuf

La Belgique boude la nomination de Bruno Tshibala

La Belgique boude la nomination de Bruno Tshibala

Dans un communiqué de presse publié samedi, Didier Reynders, le Chef de la diplomatie belge dit noter la nomination de l’opposant Bruno Tshibala au poste de Premier ministre, tout en la disant s’écarter de l’accord. 

 

238

Comme l’Union Européenne, la Belge boude la nomination vendredi, par ordonnance présidentielle, de l’opposant Bruno Tshibala, conformément, selon le président Joseph Kabila, à l’accord signé le 31 décembre dernier entre le Pouvoir et l’Opposition.

Pour l’ancienne puissance coloniale, cette désignation de M. Tshibala n’est pas conforme audit accord. « Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders prend acte de cette nomination qui s’écarte de la lettre et de l’esprit de l’Accord de la Saint-Sylvestre, qui prévoyait la nomination d’un Premier ministre proposé par le Rassemblement. Comme l’Union européenne, la Belgique est préoccupée par le fait que les autorités de transition ne disposent pas du large soutien nécessaire« , annonce un communiqué parvenu vendredi à POLITICO.CD.

Au pays, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), parti dont est issu Bruno Tshibala, a également fustigé cette nomination, appelant à une « grande mobilisation », le lundi 10 avril prochain.

De son côté, l’Union Européenne a qualifié cette nomination de contraire  « à la lettre et à l’esprit de l’Accord du 31 décembre 2016. Elle observe le manque de consensus sur cette nomination et marque sa grande inquiétude à ce sujet »

« Le rétablissement d’un large consensus national pour un gouvernement mandaté pour des élections avant la fin de l’année est au cœur du dit Accord. A cet égard, l’UE appuie pleinement la nouvelle résolution 2348 que le Conseil de Sécurité des Nations Unies vient d’adopter à l’unanimité, qui prie toutes les parties prenantes en RDC de mettre en œuvre sans délai l’Accord du 31 décembre 2016, en toute bonne foi et dans son intégralité« , dit l’Union Européenne dans ce communiqué parvenu samedi à POLITICO.CD.